Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

aidez-nous faire à décoller et promouvoir le forum en votant sur les topsites !
bienvenue sur wassup daegu, le forum a ouvert le 23/10/16 !
la partie histoire de la fiche de présentation est désormais obligatoire, mais totalement libre !
une fois que vous êtes validés, n'oubliez pas de remplir les champs de votre profil !
pensez à remplir votre fiche rps pour éviter d'être supprimés !
la version 9 a débarqué sur le forum le 20/06/17 ! ❅
bravo à lim suhee et moon sua, nos membres du mois
venez voir la maj par ici !
pour en savoir plus sur l'intrigue c'est parici !

Page 1 sur 1
staff of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
more informations


 (dao) i wish i could love myself | Dim 26 Mar - 11:52

Etudiant d’élite, propre sur lui, Minjae ne fait jamais d’excès. Pas de fête, encore moins d’alcool, de cigarettes ou de drogue. Petit rat de bibliothèque, il n’a jamais eu d’ami proche, préférant ses livres et ses cahiers. Avenir tout tracé, il travaillera avec papa. Bras droit dans un premier temps, ensuite il reprendra le flambeau. Qu’il aime ou non, ça n’a aucune importance. Rendre fiers ses parents est son but ultime. Être le meilleur, réussir chaque examen, il ne doit jamais faillir. Les soixante ans de l’université arrivant, il est, comme tous les étudiants, convié à participer. Aucune envie de voir de nombreux visages inconnus. Pourquoi ne pourrait-il pas rester dans sa chambre comme tous les soirs ? Un instant, il a pensé que ses parents pourraient le sauver d’un tel enfer mais ceux-ci, absents pour quelques jours, n’ont rien trouvé de mieux que de le forcer à y aller. « mon chéri, tu fais partie des meilleurs, tu dois représenter au mieux l’université. Ne laisse pas ces enfants de mauvaises familles prendre le dessus ». Ses parents ont toujours été contre l’ouverture de l’université privée aux boursiers. Eux même diplômés de la prestigieuse école, ils craignent une dévalorisation des diplômes. Minjae lui n’est pas d’accord mais se garde bien de leur dire. Argent ou pas, l’être humain est doté d’un cerveau. L’intelligence ne se définit pas en fonction du compte en banque. Mais dans ce milieu pourri par l’or et les paillettes, très peu pensent ainsi. Parfois, il aimerait leur tenir tête, leur exposer son point de vue, mais il en est incapable.

Le parc, joliment décoré pour l’occasion, l’accueille à bras ouverts. Les gens ayant répondu à l’invitation sont déjà nombreux à discuter et grignoter les petits fours mis à disposition. Ses oreilles l’attirent vers l’endroit où une musique moderne s’échappe. C’est apparemment ce style qu’aiment les jeunes qui savent s’amuser. Minjae écoute sans pour autant savoir s’il aime ou non. Il n’écoute pas les derniers groupes à la mode, les sorties radio. Non, il préfère les classiques. Comme ses parents. Voir les corps bouger en rythme lui rappelle qu’il n’est jamais allé danser de sa vie. Les boites de nuit, il ne connaît pas. Ses yeux passant de silhouettes en silhouettes, il scrute chaque personne. Il ne les épie pas, non, il analyse juste leurs mouvements. Ça a l’air facile pourtant son propre corps reste figé. Seuls ses doigts pianotent nerveusement mais en rythme. Sans qu’il ne s’en rende compte, ses yeux restent longuement sur la même personne. Un instant, il voit une femme avant de comprendre que non, ce corps bougeant exagérément est bel et bien un homme. Immédiatement, il sent le rouge lui monter aux joues. Comment un homme peut-il s’habiller d’une façon aussi extravagante et vulgaire ? Comment peut-il bouger plus sensuellement qu’une femme ? Gêné par l’attitude de ce garçon, Minjae frotte ses mains sur son pantalon bien repassé. Elles sont moites. C’est désagréable. Pourtant, ses yeux ne se détournent pas. La curiosité l’emporte et ça le tue. Ce garçon, Minjae ne l’a jamais vu. Il n’est pas étudiant. C’est impossible, il l’aurait remarqué s’il portait ce genre de tenue tous les jours. Il semble nager comme un poisson dans l’eau à voir ses mouvements aguicheurs sur la piste de danse improvisée. S’éloigner serait mieux pour lui. Peut-être devrait-il signaler ce jeune homme ? A cette idée, Minjae grimace. Non. Il n’est pas comme ses parents. Il veut être tolérant. Il se doit de l’être. Puis, cet homme ne le dégoute pas. Il l’attire. Pas sexuellement ni physiquement, Minjae ne va pas aussi loin mais son attitude l’intrigue beaucoup plus qu’il ne le voudrait. Au fond, le jeune homme timide aimerait parfois pouvoir se lâcher autant. Ce jeune homme transpire la liberté et ça, Minjae l’envie.

copyright wassup daegu




거짓 속에 빠져있어
Caught in a lie, find the me that was innocent. I can’t free myself from this lie, give me back my laughter. Caught in a lie, take me out of his hell. I can’t free myself from this pain, save the me who’s being punished.
Revenir en haut Aller en bas
staff of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t796-i-ll-be-no-angel#14440
avatar
more informations


 (dao) i wish i could love myself | Mar 28 Mar - 3:34

i wish i could love myself
dao ♢ minjae
✧ ✧ ✧ Une clope entre l'index et le majeur qu'il s'amusait à faire danser entre ses doigts de son pouce, il était appuyé contre un arbre, adossé nonchalamment, écoutant une connaissance lui raconter les dernières péripéties dont il n'avait que faire. C'était ce dernier qui l'avait traîné dans cette soirée ouverte normalement aux étudiants de l'université seulement. C'était d'ailleurs dans le parc mirobolant du campus que se déroulait l'événement. Il se fondait plus ou moins dans la masse, avec sa chemise blanche presque transparentes aux manches déchirées, son jean slim en simili cuir qui moulait la partie inférieure de son corps de façon presque vulgaire, le bandana qui maintenait ses cheveux trop longs quelque peu en arrière (cf photo) et ses pieds nus. Son style extravaguant ne passait pas inaperçu, il le savait. Et il s'en fichait. Il regardait à peine son camarade, hochant parfois la tête pour donner l'illusion qu'il éprouvait un quelconque intérêt pour ce qui lui était raconté. Et finalement, ils furent interrompus par un pote commun, leur tendant, au creux de sa paume deux petits cachets colorés. Il choisît directement le rouge. C'était une couleur qu'il affectionnait. Puis il glissa la minuscule mais puissante pastille sur sa langue, fermant les yeux.

Se détournant sans plus attendre de celui qui lui tenait la jambe un instant plus tôt, il se détacha du mur et se dirigea vers la piste de danse improvisée, où il y avait foule. Elle se trouvait près d'une scène où se tenait un pseudo dj faisant sortir de ses enceintes une musique électro et planante à la fois. Quelque chose de rythmé et de sensuel qui le stimulait. Il adorait ce genre d'ambiance. La chaleur, le bruit, le mouvement... Ca pouvait donner le tournis. Lui, ça le mettait en extase. Ou peut-être était-ce qu'il avait pris qui commençait à faire effet ? C'était du rapide. Ca lui plaisait. Il commença à balancer ses hanches en rythme, souriant seul au milieu de la foule enlacée qui se trémoussait sur les basses assourdissantes. Il remonta ses mains dans son cou, dans ses cheveux avant de les redescendre lascivement sur son torse. Il avait chaud. La drogue en était sûrement la cause. Mais l'homme se collant à son dos aidait aussi. Sans une once de pudeur, il ouvrît sa chemise jusqu'à son plexus, pour y laisser passer l'air. Et en même temps, il aimait la sentir coller contre sa peau. Bougeant langoureusement ses hanches contre l'entrejambe de son partenaire, il finît par se retourner pour en connaître l'identité ou au moins la tête. Il fronça le nez. Non. Pas à son goût du tout. Il lui fît signe de déguerpir, d'un mouvement de main qui en disait long sur son dédain puis il se remît à danser, seul. Qu'importait. Il laissa ses doigts courir sur ses cuisses non sans sourire en ressentant les fourmillements partout dans son corps. Il bouillonnait et se voyait devenir plus enthousiaste que jamais. Il revînt secouer ses cheveux et bougea plus énergiquement, balançant toujours son bassin en rythme, l'accompagnant de sa tête.

Lorsqu'il rouvrît les yeux, ils rencontrèrent presque instantanément ceux d'un garçon, plus loin dans la pièce. Mais juste assez prêt pour que leur regard se captent et s'accrochent. Il sentait une certaine fascination dans les yeux du garçon à la bouille angélique. Angélique mais très alléchante. Ses yeux en particulier, pétillants... Et il y avait aussi ses lèvres fines qui semblaient agréables à souhait. Il le sentît troublé. Par quoi ? Par lui ? Tout juste. C'était évident. Est-ce qu'il lui plaisait ? C'était ce qu'il comptait vérifier. Ca lui plaisait de se sentir ainsi observé par le jeune homme. Toujours en dansant, il se rapprocha de lui. Ce faisant, il passa près d'un de ses potes qui s'allumait un joint imposant. Il vînt le lui subtiliser subtilement et le glisser entre ses propres lippes, pulpeuses l'oeil malicieux, bien que noirci par ce qu'il avait ingéré. Il tira dessus, inspirant dans ses poumons la fumée néfaste et pourtant tellement grisante. Il continua d'avancer en direction de l'inconnu. Puis il recracha la fumée au visage de ce dernier, venant glisser un doigt habile derrière un des boutons de sa chemise pour le rapprocher subtilement de lui en tirant dessus. « Salut... » lâcha-t-il en penchant légèrement la tête sur le côté. Il criait presque. La musique était si forte que malgré la proximité qu'il avait instauré entre eux, il était forcé de hausser le ton. S'il devait finir la nuit avec quelqu'un ce soir, il espérait que ce soit ce type. Il avait du potentiel. Enormément. C'était flagrant. Il s'imaginait déjà serré entre ses cuisses alors qu'il le prendrait durement contre le matelas. Ou le sol. Ou le mur. A sa guise.

Il se pencha et vînt frôler son oreille de sa bouche entrouverte. « Dao... » souffla-t-il simplement avant de se redresser. « Toi ? » Il était concis, bref. Mais au moins se faisait-il comprendre. C'était direct. Tout comme ce qu'il s'apprêtait à dire. « J'te plais. Hm ? » C'était une question rhétorique. Il le savait. Il le sentait. Il n'envisageait pas un instant de se tromper.




I was born of the womb of a poisonous spell. Beaten and broken and chased from the land. But I rise up above it, high up above it and see.
Revenir en haut Aller en bas
staff of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
more informations


 (dao) i wish i could love myself | Dim 16 Avr - 15:10

Détourner le regard ne sert à rien, ses yeux reviennent tout le temps vers lui. Pourquoi ? Minjae ne veut pas le savoir. Ça lui ronge les entrailles de pouvoir ressentir de l’attrait pour un homme. Il n’a rien contre les homosexuels, il n’a rien contre l’amour ou le sexe. A vrai dire, il ne connaît rien de tout ça. Avant, il disait que ça ne l’intéressait pas, aujourd’hui, face à cet homme particulier, Minjae n’est plus certain de rien. Pourtant, il n’a aucune envie d’en savoir plus. Ce moment, il veut le laisser derrière lui, synonyme d’égarement d’un instant. « Pas de relation, pas de fête, juste tes études, Minjae. Souviens-toi que tu es l’avenir de la famille, ne nous déçois pas » lui ont dit ses parents le jour de son entrée à l’université. Minjae doit tenir un certain standing, marcher dans les traces de son père, lui même étudiant d’élite.

Alors ce soir, à cette fête pourtant organisée par l’université, il a l’impression de les trahir, les déshonorer. Pourtant, impossible pour lui de ne pas jeter de nombreux coups d’œil à cet étranger qui ne suit sûrement aucun cursus ici. Le voir se trémousser contre un autre corps masculin fait rougir directement Minjae. Gêné, le jeune homme aurait aimé s’échapper, retourner dans sa chambre et réviser pour se changer les idées. Mais il ne bouge pas, ses pieds n’obéissent pas à son besoin de fuite. Pire, il reste pétrifié en voyant le jeune homme s'approcher. Intriguant et dérangeant sont les deux mots qui viennent directement à l'esprit du jeune prodige. Son allure, son attitude, tout en lui perturbé Minjae qui peine à savoir si son impression est négative ou positive. Pour son bien mental mais surtout sentimental, minjae préférerait avoir des pensées négatives envers lui. Il chamboulerait sûrement beaucoup trop son petit univers, son avenir tout tracé.

Sentant les doigts de l'inconnu sur la peau de son torse, Minjae a un mouvement de recul. Personne ne l'a jamais touché, à présent, il se sent presque violé. Terme peut-être extrême pour un simple effleurement mais Minjae n'est pas comme les autres. « Dao... » murmure celui qui perturbe ses pensées depuis plusieurs minutes. Joli prénom. Le jeune héritier ne l'a jamais entendu avant. Il n'a d'ailleurs jamais vu quelqu'un comme lui. Tout n'est que découverte. Malgré lui, un frisson parcourt son corps. Dégoût ? Attrait ? Minjae ne sait plus. Non, il ne sait tout simplement pas. La proximité gênante est pourtant agréable et ses joues ne font que rougir un peu plus à cette constatation. « Minjae » s'entend-il dire sans pouvoir se contrôler. N'aurait-il pas du partir ? Fuir avant que son monde ne s'écroule ?

« J'te plais. Hm ? » Électrochoc. D’un coup, Minjae s’écarte de celui qui trouble sa soirée, voire même sa vie, et le regarde comme s’il venait de dire la pire bêtise de sa vie. « Est-ce que tu me plais ? » bafouille-t-il espérant garder un minimum de crédibilité. Il n'a jamais été doué avec les autres et se défendre ce soir semble être une tâche presque insurmontable. « Pas du tout... T’es... tu n'es pas mon genre. Je préfère les filles » affirme Minjae tout en gardant la tête haute. Ses mains moites le gênent, la musique le dérange et le regard de l'inconnu, qui semble peu convaincu, le perturbe un peu plus encore. « Puis... je suis déjà en couple  » invente-t-il espérant que ce Dao le croirait. Il ne fait pas partie de l'université et n'est donc pas au courant de ses habitudes. Toute personne arpentant les chemins de la prestigieuse école privée sait que le jeune Jang n'a jamais eu de copine depuis son entrée en première année. Trop occupé par ses cours, trop sage, pas assez amusant. Beaucoup de commentaires ont déjà été faits à son sujet et minjae ne tient pas à ajouter «  trop gay » à la liste.
copyright wassup daegu





거짓 속에 빠져있어
Caught in a lie, find the me that was innocent. I can’t free myself from this lie, give me back my laughter. Caught in a lie, take me out of his hell. I can’t free myself from this pain, save the me who’s being punished.
Revenir en haut Aller en bas
staff of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t796-i-ll-be-no-angel#14440
avatar
more informations


 (dao) i wish i could love myself | Dim 30 Avr - 3:04

i wish i could love myself
dao ♢ minjae
✧ ✧ ✧ Il a trouvé sa cible. C'est ce type là. C'est lui qu'il veut. Ce petit bonhomme aux cheveux couleur barbe à papa. Il a envie d'y nicher son visage et les agripper pendant qu'il le prendra. Qu'importe la position. Il adore ça. Jouer avec les cheveux de ses conquêtes. Et il s'y voit déjà. Séduire, il ne cherche pas à le faire. A son avis, ce garçon là n'a pas besoin qu'il perde de l'énergie à le draguer. Il veut déjà de lui. Pas vrai ? Forcément. Vu son regard, ça ne peut pas en être autrement.

Il répond si vite à son prénom. « Minjae. » entend-t-il. C'est joli. C'est doux. Au moins aussi doux que l'apparence du mec qu'il tient retient au bout de son doigt par le bouton de sa chemise. Il voudrait la lui arracher et dévoiler ce qu'il se trouve en dessous. Peut-être pas tout de suite. Patience. Il va le faire danser avant. Lui donner chaud et peut-être... peut-être plus tard. Pourtant il lui échappe. Et dans ses yeux il lit de la panique lorsqu'il ose lui demander, d'une façon qu'il pensait rhétorique s'il lui plaisait. Puis il le fixe, comme s'il était tombé sur la tête. Dao n'aime pas ça. Il n'aime pas être pris pour un demeuré. Il n'aime pas être jugé. Pourtant il se contente de sourire, haussant un sourcil curieux en penchant la tête. « Est-ce que tu me plais ? » lui demande-t-il à son tour. Son ton n'a rien d'assuré. Il tremblerait presque. Il est troublé, chamboulé. C'est un bon point. Il pourrait céder. « Pas du tout... T’es... tu n'es pas mon genre. Je préfère les filles » se défend-t-il. C'est assez lamentable. Peu convaincant. Il n'a pas rêver les yeux qu'il a senti sur lui. Il ne les a pas imaginé. Il n'est pas du genre à se faire de fausses idées. La nature humaine, il ne la connaît que trop bien. Il a côtoyé tellement de personnes diverses et variées, qu'un tel regard ne le trompe pas. Il sait. Pertinemment. C'est tout. Alors ça l'amuse et il lâche un petit rire. « Puis... je suis déjà en couple. » conclût son interlocuteur, le mensonge lisible sur ses traits. Après, on ne peut jamais être sûr. Jamais. Mais ça n'est pas pour autant qu'il va laisser tomber. Il le veut, il en a décidé ainsi. Alors il l'aura. Cette nuit, la nuit suivante, qu'importe. Il n'aime pas qu'on lui échappe. En revanche, il aime tout faire pour qu'on lui succombe.

Il lui adresse un sourire en coin, revient vers lui, lentement, mains dans le dos, comme pour lui montrer qu'il n'est pas hostile. Pas dangereux. Même si c'est tout le contraire. « Oh... quelle chanceuse ! » s'exclame-t-il avec un enthousiasme fin. Puis il fait la moue, comme s'il était jaloux. Il ne l'est pas. Surtout pas d'une entité qui n'existe pas. A nouveau, il se penche vers lui. Ses lèvres frôlent son lobe lorsqu'il se rapproche de son oreille. Il veut bien se faire entendre. « Et... ça t'arrive souvent de regarder les mecs danser malgré ça ? » l'interroge-t-il faussement. Sans lui laisser une chance de se reculer il glisse une main sur sa chute de rien. « Tu veux te joindre à moi ? » propose-t-il, sur un ton sulfureux. « Suis moi... » susurre-t-il en venant finalement enlacer ses poignets, l'entraînant à sa suite au milieu de la foule. Il lui refait face, avec un sourire séduisant, subtile. Rien de carnassier, rien de vulgaire ou aguicheur. Il sait y faire. Il sait s'adapter à sa cible. Il libère ses bras, écarte les siens en souriant de plus belle. « Lâche toi ! » lui crie-t-il presque, en sautant sur place. Il commence à bouger ses hanches fines, puis ses épaules qui les accompagnent au rythme des basses. Il balance sa tête d'un côté et de l'autre. Il se fiche du regard des autres. Il profite de l'énergie que lui offre la foule et la musique. Et constatant que Minjae ne bouge toujours pas, il se saisit à nouveau de ses mains et le force à faire de même. « Allez ! Bouge ! Défoule-toi, ça fait du bien ! » l'invite-t-il à faire avant de lâcher un cri libérateur, de pure extase. Drogue et musique sont l'un des meilleurs mélanges. Ne manque que le sexe. Qu'il espère obtenir avant la fin de la nuit.




I was born of the womb of a poisonous spell. Beaten and broken and chased from the land. But I rise up above it, high up above it and see.
Revenir en haut Aller en bas
staff of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
more informations


 (dao) i wish i could love myself | Sam 10 Juin - 11:59

Cette fête le stresse. Pourquoi a-t-il accepté de venir déjà ? Ah, oui. Il est l’un des meilleurs étudiants, il doit représenter l’élite. Ne pouvaient-ils pas trouver d’autres personnes ? Il n’est pas sociable, il déteste l’alcool et la musique poussée trop fort. La prochaine fois, il mentira. Minjae sera malade, c’est décidé. Plus jamais il n’ira à une fête.

S’il avait pu rester seul, les choses n’auraient pas été si catastrophiques. Mais, pour son plus grand malheur, cet homme qu’il a malencontreusement observé s’est approché de lui. Est-il maudit ce soir ? Minjae se demande clairement s’il n’a pas contrarié des pseudos Dieux, s’ils existent vraiment. Mentalement, il s’insulte. Pourquoi l’a-t-il aussi longuement observé ? Pourquoi l’a-t-il envié, même un peu ? Bon sang, dans quelle galère s’est-il fourré ? Un instant, le jeune homme espère que l’intrus va s’éloigner en voyant qu’il n’est pas enclin à lui répondre. Mais non, il reste. Pire, il lui pose des questions dérangeantes. Comment ose-t-il lui demander de but en blanc s’il lui plait ? N’a-t-il aucune pudeur ? Aucune retenue ? A bien le regarder, Minjae en conclut que non. Sa tenue extravagante ne laisse pas place au doute. Cet homme s’assume, il n’a honte de rien et n’hésite pas à parler lorsqu’il en a envie. Oui, c’est ça qu’il a pu observer quelques minutes plus tôt et qu’il a envié. Minjae ne veut pas atteindre cet extrême, il en est incapable. Si seulement il pouvait se détendre, ne serait-ce qu’un peu et se laisser aller. Mais tout ça lui semble hors d’atteinte. Alors il se renferme, il ment, invente des subterfuges pour que l’autre se lasse et s’en aille. Il n’est pas gay, non, pourquoi le serait-il ? Mais de là à dire qu’il est en couple ? Minjae se trouve ridicule. Quiconque le connaît sait parfaitement qu’il préfère être seul, qu’il n’a jamais eu quelqu’un dans sa vie, pas même pendant une soirée. Jamais de baiser, jamais de relation sexuelle. Minjae est vierge de toute expérience. Parfois il se laisse aller à se demander ce que ça changerait pour lui, mais bien vite il se souvient qu’il ne vit que pour succéder à son père, rendre fier sa famille.

« Oh... quelle chanceuse ! » Serait-elle chanceuse s’il avait une copine ? Il n’en sait rien. Comment se comporter en étant en couple ? Minjae ne l’a jamais su. Le principal modèle qu’il a pu avoir est celui de ses parents. Ça n’a rien de semblable dans les dramas qu’il s’autorise à regarder de temps en temps. Le jeune homme est perdu. Encore plus lorsque cet étranger se penche tout contre lui pour frôler son lobe de ses lèvres. Minjae voudrait reculer mais il n’y parvient pas. Pétrifié sur place, il subit telle une poupée ce que Dao lui inflige. Et, à sa plus grande surprise, ça n’est pas si désagréable. Son ventre se tord, provoquant la découverte d’une sensation qui lui était encore inconnue. Impossible de qualifier ce qu’il ressent, c’est juste étrangement plaisant. « Et... ça t'arrive souvent de regarder les mecs danser malgré ça ? » Piégé, Minjae déglutit. L’inconnu a senti son regard sur lui, a-t-il été si insistant ? Pertubé, Minjae ne sait que répondre. Il ne se reconnaît pas lui-même. La bouche entrouverte, prêt à répliquer, Minjae est stoppé dans son élan en sentant une main glisser tout contre le bas de son dos. « Tu veux te joindre à moi ? Suis moi... » ‘Non’ lui rie son esprit, mais ses pieds le trahissent et Minjae se retrouve contre son gré sur la piste de danse formée au milieu de l’université qu’il connaît si bien. Ce soir, il découvre un tout autre univers, quelque chose qu’il ne pensait jamais voir, jamais goûter. Debout face à Dao, sa timidité prend encore une fois le dessus. « Lâche toi ! »  Lui il ne sait pas faire ça. Il n’y arrive pas. Du moins, a-t-il une fois essayé ? Non. Ne serait-ce pas l’occasion, juste pour ce soir ? « Allez ! Bouge ! Défoule-toi, ça fait du bien ! » Ses mains emprisonnées par son partenaire imposé, Minjae ne peut que bouger. Son corps est transporté par la foule et par Dao qui le force à se dandiner. Il doit avoir l’air ridicule. Jamais il n’a dansé par le passé. Peut-être pendant son enfance mais il n’en a aucun souvenir. « Pourquoi moi ? » demande-t-il presque inaudiblement. Comprenait que Dao n’a surement rien entendu, il tente d’hausser la voix « Pourquoi tu me forces moi ? » N’a-t-il pas vu qu’il restait à l’écart ? N’a-t-il pas senti sa crispation ? « Tu en fais exprès, non ? » Minjae n’est pas stupide et rien qu’en observant le jeune homme face à lui et son sourire, il comprend vite que cette danse ressemble plus à un défi qu’autre chose. Impossible qu’il lui plaise réellement. Cette idée énerve l’étudiant. Mais pourquoi ? N’est-il pas qu’un inconnu plongé dans l’ivresse ?
copyright wassup daegu




거짓 속에 빠져있어
Caught in a lie, find the me that was innocent. I can’t free myself from this lie, give me back my laughter. Caught in a lie, take me out of his hell. I can’t free myself from this pain, save the me who’s being punished.
Revenir en haut Aller en bas
 
(dao) i wish i could love myself
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» kari ; i love you too new york city.
» Love pub souhaite se lier a Zone Pub [accepté]
» Vampire Love
» Tainted love.
» MADEMOISELLE ADAMS ◮ Yeah, Yeah ! This Is Love. (a)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
wassup daegu. :: beojnamu university :: le campus :: parc-
Sauter vers: