Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

aidez-nous faire à décoller et promouvoir le forum en votant sur les topsites !
bienvenue sur wassup daegu, le forum a ouvert le 23/10/16 !
la partie histoire de la fiche de présentation est désormais obligatoire, mais totalement libre !
une fois que vous êtes validés, n'oubliez pas de remplir les champs de votre profil !
pensez à remplir votre fiche rps pour éviter d'être supprimés !
la version 11 a débarqué sur le forum le 7/09/17 ! ❅
bravo à yun karma et shim bae, nos membres du mois
venez voir la maj par ici !
pour en savoir plus sur l'intrigue c'est parici !

Page 1 sur 1
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1570-kang-lukas-i-look-back-and-luck-wi
avatar
♢ Messages : 62 ♢ Arrivée : 13/06/2017 ♢ Pseudo : NOONA ♢ Wons : 173 ♢ Avatar : JR [ GOT7 ] ♢ Crédits : avatar @Noona - images @Tumblr

♢ Occupation : Assistant vétérinaire
♢ Age : 25 ans
♢ Situation : célibataire
♢ Yours :

 I'll Never Forget | Jeu 15 Juin - 13:06


I'll Never Forget...
feat. Noh Jin Hyun

 •••  Saleté de migraine. Ca m'apprendra à me saouler tiens. Je fronçais les sourcils sous la douleur de ma boîte crânienne, me redressant dans mon lit. Sept heures. Sept heures, et je devais me préparer pour aller bosser. Je n'ai du dormir quoi... Que trois heures ? Bordel. Je me levais difficilement, l'esprit brouillé par le mal de tête et quelques souvenirs de la veille. J'avais bu. Ca, c'était certain. J'avais bu, et en plus, je n'avais pas été seul. Ca aussi c'était clair et net. La suite ne me venait pas encore. Le visage de celui - ou celle d'ailleurs ? - avec qui j'avais passé la soirée n'avait pas encore fait son apparition. Mais je me connais. L'alcool n'est clairement pas un ami pour oublier. Loin de là. C'est plutôt l'inverse. Comme si ça l'amusait de me laisser me souvenir de mes conneries.

Je pris mes affaires et parti à la douche. Une bonne douche froide me permettrait de me souvenir un peu plus vite de l'activité de la veille. J'ai des crampes. Aux hanches. Bordel. Qu'est-ce que j'ai encore foutu... La lumière de la salle de bain m'esquinte les yeux. Je me glisse dans la cabine, et allume l'eau. Froide. Ca fait du bien. Je savoure un moment. Et tout devient limpide. Je me souviens clairement de son visage. De ce qu'on a fait ensemble. C'était chez moi ? Chez lui ? Le lieu est encore vague. Mais c'est le reste qui me saisit... Les souvenirs me frappent un par un. Son nom, sa voix, ce qu'on a fait.. tout devenait clair et précis. A m'en donner des frissons. Le pire là dedans... C'est qu'il avait été vraiment pas mal. C'est que j'avais aimé cette nuit aussi...

Je terminais rapidement ma douche, m'habillais, pris mes affaires pour bosser et je partis direct à la clinique. A pied. Pour mieux me réveiller et faire passer cette migraine. Arrivé à la clinique, je me changeais dans les vestiaires, et me mis rapidement au travail. M'occuper des animaux me permis de penser à tout autre chose, de me vider un peu la tête. Un chien allait bien mieux et allait pouvoir sortir. Un chaton n'avait plus que quelques jours de traitement et il serait rendu à sa famille dès le lendemain. J'assistais le vétérinaire pour deux opérations. Et bientôt ce fut l'heure des premiers rendez-vous. Les clients se suivaient. Un par un. Les habitués. Les nouveaux. Mes conseils se multipliaient. Non vraiment je n'avais plus le temps de penser à la veille.

Je raccompagnai l'une de mes clientes, lui souhaitai une bonne journée et puis j'allais chercher le prochain. Arrivé dans la salle d'attente, je le vis. Lui. Là. Devant moi. Je rêve ? Dites moi que je rêve... J'en perdais mes réflexes coréens et allais lui tendre la main. Je repris contenance malgré tout, rangeant rapidement ma main, et le saluant comme l'on faisait ici, par une légère courbette.
"Bonjour... Suivez-moi...." Je ne pouvais pas parler là, alors que les autres avaient les yeux rivés sur moi, leur magazine ou leur téléphone.. Trop d'oreilles... Je lui fis donc signe de me suivre dans la salle de consultation et ferma la porte derrière lui.

Maintenant... Que dire ? Que faire ? Ah oui... Son chat...
"Alors.. hum... Dis moi... C'est pour quoi ?" Je libérais l'animal de sa boîte, et commençais à le manipuler avec douceur, avant de le regarder lui. Noh Jin Hyun.... rien que ça, et mon coeur s'emballe... Calme toi Lukas... Calme toi. En tout les cas... Pour le moment, je ne me sentais pas le courage de lui demander si lui se rappelait de la veille ou pas. Si j'avais fait la pire bourde de ma vie ou pas... C'était beaucoup trop gênant.


♡ ♡ ♡
MACFLY





Pretending not to be interested, avoiding your eyes. Please understand, I have to risk my all. It might only be once in my life. My pressed down instincts are popping up. What to do, I just hit the lotto.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


 I'll Never Forget | Sam 17 Juin - 20:10

il se mort la lèvre. impétueusement. il veut se réveiller. s’échapper de ce mauvais rêve. malheureusement, il ne rêve pas. il est bien éveillé. son esprit l’est. mais le corps lui, est paralysé. étendu dans ses draps aux mille parfums exotiques où deux corps étrangers s’étaient entremêlés. il aimerait aisément oublier. effacer de sa mémoire cette nuit ardente ou son esprit s’est égaré. fuir cette pénible réalité. mais les souvenirs l’accablent avec diligence, son subconscient le punissant délibérément. il n’a pas le choix. il doit l’accepter, il doit l’affronter, il doit l’admettre. admettre qu’il a perdu le contrôle. qu’il a tout simplement succombé à cette irrésistible tentation. rien qu’une fois, n’ai-je pas le droit ? après tout, ce n’était qu’une seule nuit. une nuit, ni plus, ni moins. sans avenir possible. sans remords envisageables, n’est-ce pas ?   il frémit. un souffle froid parcourt sa peau brulante. une peau mise à nue à chacun de ses mouvements, dévoilant les stigmates d’une soirée passionnée. une peau échinée par deux corps brulants s’heurtant dans un silence qui était leur plaisir. fièvre et passion. douleur et exaltation. douces sensations qui consumaient encore son épiderme avec ivresse. il se redresse, péniblement, abandonnant la literie où son corps s’était senti pleinement vivant. à présent, il est souffrant. épuisé, morcelé, brisé. sans doute trop accablé par le poids de sa résipiscence. alors il cherche. il explore de ses yeux éreintés cette petite pièce énigmatique. il cherche quelque chose. n’importe quoi. n’importe qui. cependant, tout ce qu’il perçoit, c’est une pile de fringues, surement les siens, une boite de préservatif usagé, et une silhouette. une silhouette dont la nudité était gracieusement exposée. jin hyun rougit. ce n’est pas la première fois qu’il se retrouve nu en compagnie d’un parfait inconnu. mais sa timidité maladive l’empêchait d’être impassible devant une telle exposition digne des peintures de sandro botticelli. il contemple ce corps allongé à ses côtés. il admire cette peau voluptueuse qu’il a tend caressé. ces lèvres qu’il a fiévreusement embrassées. il se souvient même de son prénom. ce prénom qu’il a tant hurlé sous la violence de ses caresses. il sent son visage bruler sous la brutalité de ses souvenirs. il est complètement ébranlé. coincé dans une situation vraisemblablement incommodante. il doit partir. s'enfuir. il se lève. délaissant ce corps inconnu. se vêtit. sans un mot. sans un bruit. ne laissant rien derrière lui. effaçant toute trace de son passage. comme si cette nuit n’avait jamais réellement existé. rien de plus qu’un douloureux souvenir. rien de plus qu’un vulgaire fantasme. il part. il s’éloigne de cette soirée encore enracinée dans son esprit. il se sauve retrouver sa vie insignifiante.
adieu.

dehors, il fait encore nuit. l’aube se lève à peine, mais les premières lueurs du jour effleurent le visage accablé de jin hyun. il plisse le front, la lumière faisant violence à ses pauvres yeux. il arpente un long moment les rues avant de rentrer chez lui. il ne fait attention à rien. il ne regarde pas si son camarade est présent. non, il s’en fiche. tout ce qu’il désire, c’est dormir. oublier. faire le vide. le réveil, quant à lui, se fit brutal. entre précipitation et agitation, rien ne se passait comme prévu. il avait rendez-vous chez le vétérinaire, pour un vaccin, à 9h15. il ne lui restait plus que dix minutes pour être à l’heure. chose irréalisable. impossible de mettre la main sur son chat. il fouille. retourne sa chambre. inspecte chaque recoin de la petite pièce avant de découvrir l’animal perché au-dessus du meuble de la cuisine. le faire descendre était une autre histoire. jin hyun s'exténuait la voix à l'appeler. mais la boule de poil ne broncha pas. « s’il te plait, sort d’ici, on va être en retard » il est presque larmoyant dans ses propos, implorant à genoux l’animal. il est épuisé, mentalement et physiquement. il a peu dormi. il est plus susceptible qu'ordinairement et son chat ne lui rendait pas la tâche aisé. ça l’irrite. il est exaspéré. il a envie de crier. de pleurer. et il n’y a personne pour l’aider. non, personne. une nouvelle fois, il se heurte à se vide immense. il se sent terriblement seul. il sanglote. il est pitoyable. il se sent lamentable.

si seulement rien de tout cela ne s’était produit...

il arrive finalement. en retard. la mine creusée. il est fatigué. il n'a pas assez dormi. deux heures ce n’est pas suffisant pour lui. en plus de cela, sa tête lui fait terriblement mal, l’animal hurlant depuis un moment, le mortifiant un peu plus à chaque instant. il le sait. il le sent. aujourd’hui il va être d’humeur désagréable. mais ce qui l’achève, c’est lui. lui, et lui seul. il croit à une mauvaise plaisanterie. un coup odieux du destin. la fatalité. il trésaille. il est pris de sueurs froides. il tremble. reprends toi. ce n’est qu’une simple personne. un parfait inconnu. oui. rien d’autre. il doit faire semblant. semblant d’avoir oublié. il s’est promis. il s’est fait jurer de tout taire en lui. à son tour, il le salue, sans rien dire. puis, le suit. il sent la tension monter quand la porte se ferme derrière lui. son cœur s’agite. il va sortir de sa poitrine. il perd son souffle. il frôle l’asphyxie. il perd pied. il pense mourir dans les minutes à venir. mais sa voix le ramène. l’apaise. en quelque sorte. il reprend son souffle. se calme. fait le vide. il hésite un instant avant d’apporter une réponse concrète, de peur de bafouiller ou de bégayer. « euh… oui. c’est pour une piqure... enfin un vaccin… j’ai apporté son carnet de santé. » sa voix tremble légèrement. il n'ose pas le regarder pendant qu'il tend le petit livret de papier. il est dans une impasse. il est coincé. il a l'étrange impression d'être l'animal en cage. celui qui va se faire piquer. une douloureuse piqure de rappel.


Revenir en haut Aller en bas
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1570-kang-lukas-i-look-back-and-luck-wi
avatar
♢ Messages : 62 ♢ Arrivée : 13/06/2017 ♢ Pseudo : NOONA ♢ Wons : 173 ♢ Avatar : JR [ GOT7 ] ♢ Crédits : avatar @Noona - images @Tumblr

♢ Occupation : Assistant vétérinaire
♢ Age : 25 ans
♢ Situation : célibataire
♢ Yours :

 I'll Never Forget | Lun 19 Juin - 22:40


I'll Never Forget...
feat. Noh Jin Hyun

 •••  je l'avais tutoyé. Quel imbécile. C'était presque comme si je me faisais grillé. Comme si je considérais qu'à cause de cette nuit, il n'était plus un parfait inconnu mais une connaissance, quelqu'un que je pouvais décemment tutoyer librement. Je lui posais les questions de routines. Ce n'était que pour un vaccin. Jin Hyun venait de le dire. Il était là pour un rappel. J'avais pris le carnet du chat, afin de voir de quel vaccin il s'agissait. Ca ne prendrait donc pas plus de quinze ou vingt minutes... "Je vois. Ca ne sera pas très long dans ce cas. En tout cas, votre chat est en parfaite santé."

Je parlais comme le ferai un robot... C'est du moins ce dont j'avais l'impression... Parce que dans ma tête c'était le bordel. J'avais quinze ou vingt minutes pour sortir du mutisme sur un sujet important. Pour parler de quelque chose d'autre. Quelque chose de plus essentiel. La soirée de la veille. Les mots me restaient dans le fond de la gorge. Pourtant ils étaient là. Allait-il bien ? A sa mine fatiguée, lui aussi avait du subir le contre coup de la veille. Avait-il oublié ? Je me rappelait de tout. Si je le regardais, j'avais l'impression d'entendre encore sa voix et ses soupirs... De sentir à nouveau ses mains et sa chaleur sous les miennes.... S'il se souvient... Ai-je fait une bourde ? Ca m'angoisse. Ca m'envahit beaucoup trop la tête.

Dire que tout c'était passé chez moi. Je m'en rappelait maintenant. Il était parti sans rien laissé derrière lui. C'était volontaire. J'aurais du m'en douter. Je ne devrais même pas me monter la tête avec ça... Pour lui, ça ne sera rien cette soirée. Juste un coup d'un soir comme un autre peut-être... Suis-je trop con alors pour vouloir tant exister malgré tout ? Terminant l'examen du chat, je tournais le dos rapidement à jin hyun, préparant le vaccin sur la paillasse. J'avais les mains qui tremblaient légèrement, mais la seringue était prête malgré tout. Je repris ma position précédente, tenant le chat sur la table de consultation. Je dégageais la zone au entre les épaules et la base du cou.... J'étais en position. J'aurais pu piquer. Déjà faire l'injection, mais j'avais la main qui tremblait. Calme toi... Reprends toi bordel.... Rien à faire. J'arrivais à rien. Je fermais les yeux et poussai un soupir, lâchant la seringue. Et me plaçant face à lui, les yeux dans les yeux, je fonçais tête la première quitte à me prendre un mur de plein fouet.

"C'est bon. On arrête. Tu sais qui je suis. Je sais qui tu es. Faut qu'on parle. Même si y'a peut être rien à dire. Je m'en fou. Je n'arriverai à rien si on continue comme ça... " J'avais l'impression de libérer ma poitrine d'un poids de fou. Le chat lui se faisait tout petit sur la paillasse, s'éloignant même de la seringue, pour se rapprocher un peu plus de sa caisse de transport. "... Tu te souviens ou pas ?... Déjà... Rien que ça, ça m'aiderai... Un peu.... " Même si l'entendre dire qu'il se souviens pas me blesserai surement. J'avais de nouveau mal à la tête. Foutue migraine...

Les mots étaient dits cependant. J'attendais qu'il réagisse. Qu'il m'assassine ou qu'il me bouleverse comme hier soir. Peu importe. Je m'attendais à tout. Presque. Tout. Le poids que j'avais jusque là disparu. Et c'était le principal. J'appréhendais juste ses réponses. Les tremblements passés, je me préoccupais à nouveau du chat. Le vaccin se fit en à peine 2 secondes. Et je profitais de la présence de l'animal pour lui apporter un peu de câlins avant de le remettre dans sa boîte. Je gardais le carnet à proximité de ma personne. Jin Hyun ne pourra pas repartir sans qu'il ne soit duement rempli par ma personne... Et le chat enfin vacciné, on pouvait parler. J'étais prêt à l'écouter. Prêt à me prendre des baffes ou à avoir droit à quelque chose de plus positif... Prêt finalement à toutes les éventualités.


♡ ♡ ♡
MACFLY





Pretending not to be interested, avoiding your eyes. Please understand, I have to risk my all. It might only be once in my life. My pressed down instincts are popping up. What to do, I just hit the lotto.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


 I'll Never Forget | Dim 9 Juil - 19:49

quelque chose vient d’éclater. un mouvement brusque, court et rapide, comme un éclair qui s’abat sur l’être de chair qui ne s’est pas protégé. jinhyun, il n’était pas prêt, il n’était pas préparé pour affronter cette brusque réalité, il n’était pas prêt à affronter cette pénible éventualité. corps désarmé. les mots jaillissaient de toutes parts, de manière si abrupte qu’ils incisaient avec frénésie le pauvre esprit du brun. c’était imprévisible, brutal, comme une incantation, comme une mauvaise chanson, qui tourbillonne, éternellement. esprit malade. et jinhyun, il ne bouge plus, seules ses pupilles tremblent noyées dans ses grands yeux écarquillés. il est tétanisé, assommé, incapable de rien.

s’il se souvient de cette délicieuse soirée à ces côtés ? question stupide. question qui l’irrite. phrase interdite qui fait encore écho, comme un reproche, comme une critique. alors, il continu, il s’évertue à faire semblant, faire semblant d’avoir oublié. il feint l’innocence, il feint cette réalité. il préfère le mensonge à la vérité. cependant, il est à bout de souffle. il ne peut plus. il n’y arrive plus. il en a tout simplement marre de faire semblant. de faire croire aux gens que tout lui passe au-dessus, que tout lui glisse dessus. oui, il a besoin de crier, d’hurler, de balancer au reste du monde ce qu’il ressent. seulement, il a peur. il a peur, qu'inconsciemment, en se dévoilant, de perdre le contrôle sur toutes les choses dans lesquelles il est déjà impliqué, d’exposer cette bête noir qui le ronge, d’exhiber cette âme sombre. mais au fond, il le sait, il le sent, il a besoin de se sentir vivant. il désire ardemment qu’on répare son corps et ses sentiments, qu’on change ses tristes nuits en rêves magnifiques. il voudrait lui répondre, s’écrier le cœur réjouie, lui avouer que cette soirée, aussi courte fut-elle, était pour lui synonyme de magie, de beauté et de mystère, et qu’il y a longtemps qu’il n’avait pas ressenti cela, que s’il voulait bien de lui, que s’il n’était pas trop tard, ils pourraient, ensemble, recommencer cette histoire. de simples mots d’alignés, une phrase en aucun cas énumérée, presque un songe, une ineptie qu’il n’a pas le droit de produire. mais il coincé. il ne peut plus aller en avant, il ne peut plus aller en arrière. plus de directions possibles, plus de chemins envisageables. complètement bloqué. il patauge dans ce ciment qui retient ses pauvres pieds fatigués. il est prisonnier. et comme un bon prisonnier, il se tait. il ne dit rien. il n’y a que le silence, il n’y a que le murmure serein de leur souffle saccadé, qui les surplombe. mais pour combien de temps ?

jinhyun attend, patiemment, lui le diligent. il fait le vide. calme son esprit brulant. calme ses tremblements. il n’a qu’une hâte, que cette pénible tourmente se fige. il voudrait partir, s’enfuir, aller quelque part, loin d’ici, essuyer quelques larmes avant de reprendre sa vie. oui, sa vie. son chaos émotionnel. mais son amant d’une nuit n’est pas du même avis. il attend. il attend une réponse, des mots, des sons. n’importe quoi. mais jinhyun n’a pas la force de les lui offrir. il n’a pas la force de lui fournir cette réponse, la réponse qu’il souhaiterait entendre. et pourtant, il s’exécute, comme si une force mystique avait pris possession de lui. « oui, je me souviens. et quoi ? qu’est-ce que ça change. rien. rien du tout. tu n'as été que l'objet de mon sombre caprice, un caprice d'une seule nuit. ce n'est pas comme si tu représentais quoi que se soit pour moi, ne te fais pas d’illusions ». la parole est creuse, sombre, triste. il veut lui faire mal, il veut qu’il l’oubli, qu’il s’éloigne, mais au final c’est lui qu’il torture.  


Revenir en haut Aller en bas
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1570-kang-lukas-i-look-back-and-luck-wi
avatar
♢ Messages : 62 ♢ Arrivée : 13/06/2017 ♢ Pseudo : NOONA ♢ Wons : 173 ♢ Avatar : JR [ GOT7 ] ♢ Crédits : avatar @Noona - images @Tumblr

♢ Occupation : Assistant vétérinaire
♢ Age : 25 ans
♢ Situation : célibataire
♢ Yours :

 I'll Never Forget | Mar 18 Juil - 11:19


I'll Never Forget...
feat. Noh Jin Hyun

 •••  j'avais jeté le pavé dans la marre. il le fallait bien. je n'aurais jamais pu tenir, ni même pu vacciner son chat. jin hyun aurait même pu trouver ça louche que soudainement je ne sois plus capable de rien. c'est sûr. ni pour lui, ni pour moi, ça n'allait pas être un moment agréable à passer. mais allait-on vraiment continuer à jouer les inconnus ? je n'en avais pas envie. c'était étrange. ce n'était pas la première fois que je finissais par passer la nuit avec quelqu'un et que dès le lendemain on ne se revoit plus. alors pourquoi avec ce gosse j'avais envie d'exister pour une fois ? d'être plus qu'un simple coup d'un soir ? non non. je m'emballais trop. ce n'était pas bon. ce n'était pas bon du tout. j'attendais quoi au juste ? qu'il me dise qu'il souhaitait plus ? n'importe quoi. je rêvais trop. dormir que quelques heures ne m'a pas du tout réussi et la migraine ne m'aide pas à penser correctement.... il n'y a pas d'autre explication...

malgré tout, j'avais posé la question. l'unique question provoquant un séisme dans ce qui aurait pu être un rendez-vous complètement banal. j'avais soigné le chat, je pouvais me concentrer pleinement sur son maître. sur jin hyun. c'était compliqué. difficile. parce qu'il suffisait que je le regarde pour que les souvenirs - certes, courts - m'envahissent de nouveau. j'attendais une réaction de sa part. un mot. enfin quelque chose. une réponse surtout. elle ne tarda pas à arriver. il s'en souvenait. c'était déjà ça. au moins. mais la suite me saisit tout entier. il ment... je ne le disais pas à voix haute. mais je me mis à le penser. quelle idée de s'emballer aussi ! c'était qu'un adolescent ! qu'est-ce que je croyais au juste ? Il ment ce n'est pas possible autrement... si j'étais doué pour raconter des histoires, j'étais sans doute doué pour me mentir à moi-même aussi au passage. Enfin... je m'étais bien préparé à tout non ? Au bon comme au pire. Il m'a servit le pire du pire, mais qu'importe. Mon air sans doute quelque peu surpris par sa réponse se transforma en une expression embarrassée bien que souriante.

"Maaah ! Haha ! T'inquiète, je me doute que ça ne signifie rien ! J'voulais juste m'assurer que ça allait et surtout que j'avais pas fait de conneries..." Un beau tissus de mensonges. Mais mentir c'était mon truc. Comme si j'allais avouer qu'en effet j'avais peut être cru qu'il y aurait autre chose après ça. "Enfin ! maintenant que j'ai mes réponses, tu n'as pas à t'en faire. Tu n'es pas non plus mon premier coup d'un soir, tu sais, donc je suis loin d'être le gars qui s'emballe." Je pris le carnet de santé du chat et remplissais consciencieusement la page des vaccins, ajoutant celui que je venais de renouveler, collant l'étiquette du produit, et imposant ma signature.

"77 000 wons (60 euros). S'il te plaît." C'était le prix de la consultation. Je l'avais peut être dit de façon trop neutre. Ou indifférente. Qu'importe. il n'était plus rien. Enfin. non. je n'étais plus rien. Juste le vétérinaire soignant son chat. c'était vexant. trop vexant. j'imprimai la facture, et la lui donnai avec le carnet, de mes deux mains. et s'il trouvait ça trop cher, il n'aura qu'à changer de clinique. d'autant qu'on fait partie des moins chères niveau tarification des soins. un vaccin pouvait monter jusque 90 000 wons (70 euros). Alors je ne parle même pas pour la stérilisation ou pour les éventuelles opérations chirurgicales...

quelque part, ses paroles avait réveillé l'envie de me battre et en même temps de me venger. pourquoi ? surtout pourquoi lui ? sérieusement... il n'était qu'un coup d'un soir parmi d'autre, mais soudainement il était devenu quelqu'un pour qui j'avais envie de me battre pour être plus ??? Jamais je ne m'étais senti aussi bizarre. Je ne me reconnaissais même plus. Et parce qu'il venait de me blesser....J'avais comme envie de lui infliger la même chose.

"J'oubliais. Le lecteur de carte est en panne. Du coup... Si tu pouvais payer en cash..." J'eus un air et un sourire qui se voulait désolé. s'il ne pouvait pas payer, il allait devoir trouver quelque chose pour payer. c'était tout. ou alors, je me ferai un plaisir de lui rappeler sa dette... Et au moins ça me fera une excuse pour le revoir à nouveau... C'était tout de même franchement dommage qu'il perçoive les choses de cette manière. C'était comme si... comme si j'avais été bien nul... ou que sais-je encore...


♡ ♡ ♡
MACFLY





Pretending not to be interested, avoiding your eyes. Please understand, I have to risk my all. It might only be once in my life. My pressed down instincts are popping up. What to do, I just hit the lotto.
Revenir en haut Aller en bas
 
I'll Never Forget
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» (dylaël) i can't forget you.
» I'll never come back to Baltimore bay. Try to forget the fireflies. (Cristal, la fille de la déesse des fantômes.) TERMINE CHERS AMIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
wassup daegu. :: DAEGU 대구 :: DONGSEONG-RO 동성로 :: Dongseong-ro-
Sauter vers: