Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

aidez-nous faire à décoller et promouvoir le forum en votant sur les topsites !
bienvenue sur wassup daegu, le forum a ouvert le 23/10/16 !
la partie histoire de la fiche de présentation est désormais obligatoire, mais totalement libre !
une fois que vous êtes validés, n'oubliez pas de remplir les champs de votre profil !
pensez à remplir votre fiche rps pour éviter d'être supprimés !
la version 9 a débarqué sur le forum le 20/06/17 ! ❅
bravo à lim suhee et moon sua, nos membres du mois
venez voir la maj par ici !
pour en savoir plus sur l'intrigue c'est parici !

Page 1 sur 1
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1123-seol-ah-kanye-attitude-with-drake-
avatar
more informations


 now or never. | Lun 19 Juin - 23:30

now or never.
miran & namjoon ;
(icons kinjiki ☾ + tumblr + bonnie.)


Un soupir de soulagement s’échappe de ses lèvres rouges quand le professeur arrive enfin à sa conclusion, laissant entrevoir la lueur d’un départ imminent pour les élèves. Elle a presque le cœur léger. Elle pince ses lèvres, papillonne des paupières alors qu’elle s’empêche de bailler. Elle est fatiguée, trop fatiguée, elle n’en peut plus, elle n’a que quelques heures de sommeil à son compteur et elle n’a qu’une envie c’est de se trouver un endroit où se poser pour dormir. Baissant la tête, elle tend ses bras quelques secondes face à elle histoire de réveiller ses muscles. Malheureusement, elle sait qu’elle n’est pas prête de rejoindre les bras de Morphée puisqu’elle est attendue. Elle se fige, le temps d’une seconde, la gorge serrée. Attendue. Lui. Son visage se ternit légèrement, la question qu’elle se pose depuis qu’il lui a envoyé les messages reprend forme dans son esprit embrouillé. La parole de son professeur la ramène à la réalité, l’arrachant à ce qui la perturbe depuis hier. Ses doigts pianotent les dernières recommandations du professeur pour l’examen qui approche. L’année est en train de s’achevée et les cours supplémentaires de soutien se terminent tous, laissant place à une période des plus stressante pour tous étudiants qui se respectent. Une fois les mots tous claqués sur sa page word, elle se presse d’enregistrer son document de peur de tout perdre si elle fait une mauvaise manipulation. Prenant soin de bien vérifier que tout est en ordre, son ouïe capte les premiers gestes de départ. Elle relève son visage et son regard se pose sur les premières silhouettes qui partent. Elle se recule sur sa chaise et lève les bras en l’air, d’une façon peu discrète alors qu’elle s’étire le dos, faisant craquer quelques vertèbres au passage. Le visage fatigué mais heureuse de savoir que c’était son dernier cours de la semaine, elle affiche un sourire presque niais sur les lèvres alors qu’elle rassemble ses affaires pour quitter cette salle d’amphithéâtre. Saluant son professeur alors qu’elle se fond dans la masse d’élèves, les écouteurs dans les oreilles. Le regard droit devant elle. (…)

Assise sur l’un des nombreux bancs du parc, son sac à ses côtés, elle a les pensées vagabondes alors qu’elle ferme les yeux, inspirant l’air ambiant. Les écouteurs toujours dans les oreilles, elle savoure ce moment de paix au rythme de sa playlist du moment. Son portable entre ses mains. Elle a encore quelques minutes avant qu’elle ne puisse lui envoyer un message pour lui indiquer sa position. Pourtant l’idée de lui dire qu’elle est libre maintenant lui effleure l’esprit, puisqu’elle est curieuse de savoir ce qu’il a lui dire. Les sourcils légèrement froncés, elle déverrouille l’écran de son iPhone pour relire ses messages. Malheureusement, elle ne trouve toujours pas de signes sur ce qu’il peut bien vouloir lui dire. Son cœur se serre un peu, sans trop savoir pourquoi. Ce n’est peut-être pas grand-chose. Lâchant son portable sur ses cuisses, elle passe ses deux mains dans ses longs cheveux détachés alors qu’elle regarde autour d’elle. Le parc commence à se vider, les élèves rentrent chez eux, pour continuer à réviser ou bien pour se décharner une fois la nuit tombée. Elle est, elle aussi, en train de se tâter entre ces deux idées. Elle souffle, prend son courage et son portable à deux mains et lui envoie un message, lui indiquant où elle se trouvait. Une légère brise chaude s’abat sur ses cheveux et Miran se laisse tomber à la renverse sur le banc de pierre, s’allongeant sur le dos alors qu’elle perd toute son attention sur ce ciel bleu, qui ne tarde à pas à s’armer de jolies couleurs annonçant la fin de journée.





    but dear, don’t be afraid of love it’s only magic.
    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ 11:11, she was as beautiful as the halo but as violent as hurricane. she was a beautiful dreamer. the kind of girl, who kept her head in the clouds, loved above the stars and left regret beneath the earth she walked on. she was never crazy, she just didn't let her heart settle in a cage. she was born wild and sometimes we need people like her, for its the horrors in her heart wich cause the flames in ours. and she was always willing to burn for everything she has ever loved.
Revenir en haut Aller en bas
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
more informations


 now or never. | Mar 20 Juin - 11:54

now or never.
miran & namjoon (icons HYLÊKTOS)


il se chie namjoon.
il se chie, il angoisse comme jamais. ça lui monte à la gorge, ça lui coupe la respiration et ça lui fout le coeur en vrac. genre gros bordel organisé par ali baba en personne, de quoi faire rager les quarante voleurs. pincement de lèvre inférieure, il regarde son vieux portable tout pourri, lit à nouveau les sms. elle était drôle miran.
elle était drôle, donc,
donc c'est pas mauvais signe,
donc c'est fatalement bon signe.
donc pas de quoi se rendre malade au point de presque répéter, comme au théâtre, son texte avant d'entrer en scène. inspiration profonde, expiration tout aussi profonde, dans la profondeur de ses poumons qui s'exaltent d'un air plus neuf, plus sale aussi. il ressemble à pas grand-chose namjoon, avec son sweat et sa capuche sur sa tête - plus d'un voleur qu'aurait toute la peine du monde que d'un citoyen lambda. peu importe. il l'aime beaucoup trop, il se sent à la maison dedans, et mieux qu'à la maison, dans son pieu. il baille à s'en décocher à la mâchoire, recherche la seule nana qui serait affalée sur un banc.
la couillonne comme elle a dit.
il regarde un instant quand même. c'est vrai qu'une pancarte, ç'aurait pas été du luxe. vague soupir. instant de grâce pure et dure quand il l'aperçoit. il pourrait se tirer maintenant, lui balancer un message du style, du style.
ousp je peux pas. :((
ousp je me suis planté de parc mdr. :x
ousp en fait je pense pas que ce sera possible. xd

ou tout simplement pas répondre. ce serait. ce serait ingénieux, mais carrément pas cool. il laisse tomber sa capuche sur son dos, dévoile ses cernes sous le soleil comateux. il se rapproche, lève un peu sa main dans l'air, timide.
- yoooo.
première tentative pas si erronée que ça, ça le fait sourire. ça étire sa bouche, ça forme un truc assez maladroit qu'on appellerait pas smile de pub. juste, des muscles qui témoignent un quelconque bonheur. juste. bah.
ouais c'est miran. elle est venue.
alors forcément namjoon il se sent bien, il se sent mieux, il se sent capable de faire le con pour attirer son attention - un gamin qu'était définitivement pas prêt à entrer dans le monde des grands.
- bah tu vois tu dors pas. si tu l'avais fait heh, j't'aurais pas réveillé genre prince charmant. j't'aurais secoué comme un prunier. haussement d'épaules, il penche sa tête sur le côté, renifle un peu. pas très glamouuuuur. il se dandine sur ses deux pieds, arrête son show de clown. un peu de sérieux. parce que ce qu'il a à dire, c'est pas de quoi se bidonner pendant une éternité ou pleurer des paillettes façon tapette.
- tu vas bien ?
un petit trois sur dix, pour l'effort de sociabilisation.





24-25 ✧ i know my ABCs, yet you keep teaching me, i say, fuck your degree, alphabet boy.
Revenir en haut Aller en bas
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1123-seol-ah-kanye-attitude-with-drake-
avatar
more informations


 now or never. | Mer 21 Juin - 21:28

now or never.
miran & namjoon ;
(icons kinjiki ☾ + tumblr + bonnie.)


le temps passe, un peu, pas trop vite, pourtant elle a l’impression que ça fait une éternité qu’elle est ici, allongée comme une idiote sur ce banc en pierre peu confortable. mais ça fait du bien, elle se laisser bercée par ce léger vent qui souffle, l’odeur d’été qui s’annonce, les chants des oiseaux, puis son regard est perdu dans cette immensité, dans ce ciel qui commence à décliner ses couleurs. elle souffle, doucement, laissant échapper un peu de cette fatigue qu’elle a accumulée. et puis, elle se met à rêver miran, de plage, de palmier, de cocktail, elle rêve de vacances digne de ce nom. même si elle est en avance, il est en retard, elle se montre un peu impatiente, un peu curieuse, alors elle récupère son portable et envoie des messages à namjoon. ses réponses ne tardent pas, un peu idiotes, mais ça la fait sourire. elle sourit franchement lorsqu’elle referme les yeux, se laisse bercer par le silence sauvage.
une,
deux,
trois,
peut-être sept minutes,
elle ne sait pas.
le temps ralenti et elle sent les muscles de son corps se détendre.
d’un coup, il y a une voix qui s’élève, elle ouvre les yeux, les froncent un peu à cause de la luminosité, mais elle n’a aucun mal à le reconnaître. « .yoooo. » qu’elle réplique sur le même ton, un peu moqueur. elle amène sa main près de son front, en guise de visière. son sourire, étrangement, ne disparaît pas. elle ricane. un air joueur sur le visage.
« .mais bien sûr, et moi j’aurais pris soin de réduire tes chances de progéniture. tu apprendras que je ne suis pas très réveil brutal, hm?!. » susurre-t-elle en se redressant, retirant ses jambes du banc pour faire de la place. mais son corps n’est pas d’accord, il lui cri de reprendre sa place initiale. elle attrape, avec une de ses mains ses cheveux coincés dans sa queue de cheval pour les entortillé autour de ses doigts. « .ça peut aller, si on ne compte pas le degré de fatigue que je me tape et l’envie pressante que j’ai de me retrouver dans un lit. elle soupire, comme si c’était la fin du monde, avant de secouer la tête et le regarder. .et toi ? » demande-t-elle, réellement intéressée par son état de santé.
elle relâche ses cheveux, s’installe en tailleur sur le banc, récupérant son sac pour le mettre au sol. « .assis-toi, tu seras probablement mieux que de rester debout comme ça. » après tout, il ne lui appartenait pas et quand bien même elle avait élue domicile dessus, elle voulait bien le partager avec lui.
et sa curiosité, elle revient au galop. elle inspire, soupire, pince ses lèvres avant de poser son regard sur sa silhouette. elle fronce un peu le nez, penche sa tête sur le côté, l’analyse. elle ne lit rien, si ce n’est qu’il est un peu préoccupé, un peu timide ? elle n’en sait rien. « .bon, namjoon, tu veux qu’on continue comme ça, à tourner autour du pot encore longtemps ou tu veux me dire ce que tu as dire maintenant ? » contrairement à cet enchaînement de mots, sa voix est douce.





    but dear, don’t be afraid of love it’s only magic.
    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ 11:11, she was as beautiful as the halo but as violent as hurricane. she was a beautiful dreamer. the kind of girl, who kept her head in the clouds, loved above the stars and left regret beneath the earth she walked on. she was never crazy, she just didn't let her heart settle in a cage. she was born wild and sometimes we need people like her, for its the horrors in her heart wich cause the flames in ours. and she was always willing to burn for everything she has ever loved.
Revenir en haut Aller en bas
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
more informations


 now or never. | Ven 23 Juin - 12:40

now or never.
miran & namjoon (icons HYLÊKTOS)


elle bavasse miran. elle papote autant que lui, même pire que lui. mais c'est pas grave, namjoon il peut bien écouter, il veut bien écouter. parce que dans le fond, elle a plutôt une jolie voix, et surtout elle est belle à regarder quand elle laisse ses émotions surplomber son masque de chair. y'a quelque chose de l'ordre d'art vivant - ou quelque chose comme ça, namjoon il connaît pas trop, il sait juste que c'est des oeuvres qui prennent vie. il sourit, sourit un peu beaucoup pour pas paraître trop intimidé par la situation. parce qu'elle l'est. il a des choses à dire. des supplications à marmonner, des yeux à baisser, honteux de son comportement miteux. en même temps. en même temps.
bah,
en même temps,
il voulait pas que miran le voit. juste comme.
comme un cadavre qu'on aurait laissé pourrir des mois avant de le retrouver. déjà tout collant, déjà plein d'asticots qui lui dévorent les orbites, l'intestin explosé par la poussière, la peau tombante. il s'imagine un instant le ramdam, ça lui file un frisson qui dévale sa nuque. en soi c'est un peu grâce à elle qu'il est tout propret sur lui, namjoon. mais c'est aussi à cause d'elle qu'il est hors de sa zone de confort, hors de son petit monde signé poudre et guns. soupir, il se pose, tapote du bout du pied.
- ça vaaaaaaa. tête penchée sur le côté, il baille à nouveau et cherche son courage dans le ciel. il est orange. il a envie de manger des agrumes du coup. ou du kimchi. non plus de kimchi, ça a laissé une aigreur, une odeur infâme dans son palais incapable à décaper - peut-être pour ça qu'il s'est retrouvé à laver des espaces vides, pour se décrasser de ses propres conneries. ah. n'importe quoi. inspiration profonde, il cale ses coudes sur ses cuisses, passe ses mimines sur son visage, le déforme, fait mumuse avec ses joues. avant de prendre son courage par les cornes - et lui asséner un coup d'épée dans la jugulaire.
- c'est rien de grave en vrai hein. keep calm t'es aussi tendue qu'un string. y se marre namjoon parce qu'il est pas si mauvais pour glousser, même si c'est insupportable, même si c'est pas potable. même si. si il est carrément pire qu'elle. il se cache derrière un peu d'humour mauvais pour pas trop en déballer. j'voulais juste -
un temps.
il passe quelques mèches de cheveux derrière son oreille, y'en a qui retombent, reviennent frôler sa peau.
- merci. parce que sans miran, la vie elle aurait peut-être pas ce goût mi-sucré mi-salé. sans miran la vie elle aurait peut-être pas cette couleur teintée de rose, de violet, de vert, de rouge. sans miran la vie elle serait pas. aussi belle. aussi moche. elle serait pas réelle. j't'en dois une quand même. une grande grande grande grande. genre king size. il essaie de lui donner une idée. il écarte ses bras, écarte jusqu'à ce que ses tendons puissent plus suivre. comme ça ouais. enfin plus, mais tu vois l'idée ? froncement de sourcils. tristesse subite qui le met au sol. il arrête son manège, laisse tomber ses membres le long de sa carcasse en charpie.
- et j'ai pas été - cool. enfin. ouais, merci. miran.
pis il se met à regarder ses pompes. elles sont passionnantes.





24-25 ✧ i know my ABCs, yet you keep teaching me, i say, fuck your degree, alphabet boy.
Revenir en haut Aller en bas
 
now or never.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
wassup daegu. :: beojnamu university :: le campus :: parc-
Sauter vers: