Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

aidez-nous faire à décoller et promouvoir le forum en votant sur les topsites !
bienvenue sur wassup daegu, le forum a ouvert le 23/10/16 !
la partie histoire de la fiche de présentation est désormais obligatoire, mais totalement libre !
une fois que vous êtes validés, n'oubliez pas de remplir les champs de votre profil !
pensez à remplir votre fiche rps pour éviter d'être supprimés !
la version 11 a débarqué sur le forum le 7/09/17 ! ❅
bravo à yun karma et shim bae, nos membres du mois
venez voir la maj par ici !
pour en savoir plus sur l'intrigue c'est parici !

Page 1 sur 1
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1422-flowers-grow-back-even-after-they-
avatar
♢ Messages : 164 ♢ Arrivée : 19/05/2017 ♢ Pseudo : 오늘 ♢ Wons : 54 ♢ Avatar : bbh ♢ Crédits : neoxvenus
« Why hurt someone whose only intention was to love you ? »



♢ Occupation : étudiant en sciences politiques et handmodel occasionnel, pour remplir un peu sa bourse
♢ Age : 22 ans, tout juste
♢ Yours : taejoon le fdp
(qui matte miran with no shame)

 i didn't know brains were an option (ft. heejun) | Lun 3 Juil - 19:07

i didn't know brains were an option
eunsoo ♢ heejun
La vie était pleine de sombres mystères qu’Eunsoo cherchait à percer. Pourquoi oubliait-il toujours ses clés ? Pourquoi Seong Hwan ne se confessait-il pas alors qu’il transpirait d’amour pour leur douce Suhee ? Pourquoi Moon Jae-In avait pris position contre le mariage pour tous, quand un nombre toujours plus important de pays l’autorisaient ? La déception était réelle. Il détestait les esprits fermés ; il n’en avait fréquenté que trop, dans cette campagne misérable où l’on riait de tout, mais surtout de ceux qui étaient différent.

Différent. Et en quoi, exactement ? Il n’était pas si petit, il n’était pas si maigre. Il n’était pas non plus de ceux qui cherchaient à faire valoir leur sexualité à coup de tenues excentriques. Mais il aimait les hommes et on l’avait appris. On l’avait appris, et on lui avait toujours reproché. Reproché de n’avoir pas été capable de choisir les bonnes personnes.

Mais pourquoi aurait-il choisi ce genre de choses ? Choisi d’être un paria ? D’être la personne qu’on regarderait de biais et la cible de commentaires si bas qu’il n’aurait même pas osé répéter ?
Par masochisme, évidemment. La douleur le faisait bander.
Une vraie bande de cons.

Assis sur un banc, au milieu du parc de l’université, Eunsoo posa à côté de lui la boîte qui ne contenait plus que quelques grains de riz bruni au goût rebutant. Sa langue passa sur ses lèvres pour récupérer les possibles restes de ce repas modeste, mais suffisant. « Allez Eunsoo.  » souffla-t-il entre ses dents, péniblement, avant de se remettre en marche vers le bâtiment de l’université, la bretelle de son sac-à-dos nonchalamment posée sur son épaule.

Ce qui l’attristait le plus, c’est que le président Moon n’était pas le seul à s’opposer à cette idée. Leur pays si beau, si parfait en surface, était corrompu jusqu’à la moelle par la haine d’autres qui ne demandaient rien de plus que la reconnaissance de leurs sentiments. Était-ce trop demander ? Craignaient-ils de ne pas avoir d’enfants pour reprendre l’économie une fois quand ils passeraient l’arme à gauche, peut-être ? Malgré tous les efforts déployés, la question restait sans réponse, laissant à Eunsoo un goût amer et cette foutue boule de rage en travers de la gorge.

Cette colère était inutile. Ce n’était pas ainsi que l’on gagnait les conflits, encore moins les débats. Celui qui s’énervait abandonnait son armure et devenait la proie préférée des plus forts. Sauf dans certains cas.

Dans certains cas, la colère n’était pas nécessaire.

Alors qu’il s’apprêtait à virer au détour d’un couloir afin de rejoindre la bibliothèque, Eunsoo distingua au loin un visage familier. Trop familier. Ce genre de visage qui vous tordait le ventre et vous donnait des vertiges. Ce genre de visages qui vous donnait envie de vous faire tout petit, invisible. Mais il était hors de question de se faire petit devant lui. Pas devant, c’était quoi son nom déjà ? Heejun. Pauvre Heejun, le jour où il finirait par trouver une façon de lui rendre la monnaie.

Avançant dans la direction qu’il souhaitait, Eunsoo se para d’un large sourire. « Bonjour,  lança-t-il à l’étudiant, le défiant du regard, tout va bien, aujourd’hui ? » Une lueur espiègle animait son regard. Il s’était promis de ne pas céder aux moqueries et aux jurons. L’intimidation avait fait son temps depuis bien longtemps. Il n’était pas venu à Daegu pour souffrir des mêmes maux. De plus, de quoi aurait-il dû avoir honte ?





» a winner is a dreamer that never gives up «
n. mandela
Revenir en haut Aller en bas
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1700-sol-hee-jun-set-me-free
avatar
♢ Messages : 43 ♢ Arrivée : 02/07/2017 ♢ Pseudo : every ♢ Wons : 96 ♢ Avatar : kim jong dae (chen ♥ exo) ♢ Crédits : kiddo

♢ Occupation : étudiant en commerce international/entrepreneuriat
♢ Age : 21 ans
♢ Situation : OKLM CELIB
♢ Yours :

 i didn't know brains were an option (ft. heejun) | Jeu 13 Juil - 21:40

i didn't know brains were an option
eunsoo ♢ heejun
Il n’y avait aucun cour qu’il ne suivait pas avec assiduité. Il devait tout assimiler, tout savoir, tout comprendre. Il passait chacun de ses examens avec brio, mais cela ne venait malheureusement pas naturellement, Hee Jun le savait. Il n’avait pas la science infuse, il devait se battre pour y arriver. Il n’avait aucune facilité, et ça l’énervait assez. Il trouvait ça si injuste. Pourquoi on ne pouvait rien lui donner naturellement ? Face à ses frères, il n’avait pas eu la beauté, ni le charisme, ni l’intelligence, même pas une sexualité normale.il se disait qu’un jour, ça finirait par s’arranger. Parce u’il était malin, malgré tout et qu’il savait que c’était son avantage. Ses frères ne réfléchissaient pas autant que lui, ils n’avaient sans doute pas le temps. Hee Jun devenait de plus en plus calculateur, et loin de l’inquiéter, il voyait là la parfaite opportunité de briller et de montrer à sa famille que ce sera lui, le digne héritier de la famille Sol.

Remontant vivement son sac sur son épaule, il rit à la blague de cet idiot qui lui servait de faire valoir. Il avait tellement d’amis et aucun auquel il tenait réellement. Depuis Dae Hyun, il ne voulait plus s’attacher. A quoi bon. Parfaitement inutile. Il se suffisait à lui-même, c’était ce qu’il se répétait chaque matin. Il lisait partout sur internet des citations stupides disant qu’on ne pouvait réellement compter que sur sa famille, qu’il y avait là l’unique soutient. Mais c’était faux. Sa famille ne ressemblait à rien. Un père pervers qui s’amusait à mettre ses fils en compétition et à les pousser à la haine mutuelle, une mère totalement absente, toujours en quête de beauté et d’un égoïsme flagrant. Il ne se souvenait même pas de la dernière fois qu’il n’avait pas simplement échangé des banalités d’une politesse digne de parfaits étrangers avec cette dernière. Mais il ne pouvait pas s’en plaindre. Ce n’était pas comme s’il connaissait autre chose.

La journée allait se finir. Du moins, à l’université. Hee Jun allait sans doute la finir réellement en étudiant jusque tard dans la nuit. Il ne fallait négliger aucune soirée, ce n’était qu’ainsi qu’il allait réussir. Qu’il allait montrer ce qu’il pouvait valoir. Il fermait les yeux en lâchant un soupir. Il aimerait pouvoir sortir mais il s’était laissé un peu trop aller ces derniers temps. Par automatisme, il jeta un œil à son téléphone pour voir s’il n’avait pas eu de messages ou d’appels venant de son père et comme toujours, un terrible soulagement le gagna en constatant que ce n’était pas le cas. Le dernier dîner improvisé de famille datait un peu, il savait que ça finirait par arriver rapidement et il avait autant envie d’y aller que de se taper cette fille moche qui venait de lui sourire. Combien de pilule aurait-il besoin pour réussir à bander devant ça ? Beaucoup.

Occupé à grimacer en repensant à elle, il ne remarqua pas cet être insupportable se planter devant lui et immédiatement, il se stoppa, reculant d’un pas pour ne pas être trop près. Ses yeux se plantèrent dans les siens, il rappelant combien il avait envie de le gifler. Il détestait cette confiance qu’il avait en lui, cette facilité qu’il avait de hurler haut et fort des préférences qu’on devrait taire. Qui faisait de lui – d’eux – des êtres anormaux, des tares de la société. Pourquoi Eunsoo refusait de le voir ? « Bonjour », répondit l’héritier dans un soupir agacé. « On va dire que ça allait bien jusque là. » La réplique déjà vu, mais que trop vrai. Son sourire se fit narquois et il prit son air condescendant qu’il lui adressait habituellement. « T’as l’air vraiment en forme toi ! T’as trouvé de nouvelles bites sur lesquels t’asseoir ? J’ai remarqué que tu boitais un peu, ça devait être cool. » Joignant ses mains devant lui, il rit un peu, s’écartant encore. « Tu m’excuses, j’ai pas le temps pour parler poupée et paillettes, je dois y aller. » Il savait très bien pourquoi il se montrait si mauvais, si cassant. Il le savait, ça ne voulait pas dire qu’il pouvait l’admettre. Pour rien au monde il ne le ferait.







ko-ko-bop
Nymphadora Tonks ☽ Every day I filled myself with you without room for anything else, My heart already belongs to you All in. You’ve become the center of my day. Hold on hold on. A day passes by like a passing moment or each moment is like a long eternity.
Revenir en haut Aller en bas
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1422-flowers-grow-back-even-after-they-
avatar
♢ Messages : 164 ♢ Arrivée : 19/05/2017 ♢ Pseudo : 오늘 ♢ Wons : 54 ♢ Avatar : bbh ♢ Crédits : neoxvenus
« Why hurt someone whose only intention was to love you ? »



♢ Occupation : étudiant en sciences politiques et handmodel occasionnel, pour remplir un peu sa bourse
♢ Age : 22 ans, tout juste
♢ Yours : taejoon le fdp
(qui matte miran with no shame)

 i didn't know brains were an option (ft. heejun) | Ven 14 Juil - 1:08

i didn't know brains were an option
eunsoo ♢ heejun
Depuis combien de temps cette persécution ridicule durait-elle ? Eunsoo aurait été tenté de répondre que tous les harcèlements, qu’importe leur nature, étaient trop longs à partir du moment même où ils existaient. Dans le cas de Hee Jun, et c’était plutôt regrettable, la situation commençait à s’éterniser ; l’étudiant en sciences politiques commençait à être rodé. Car c’était toujours ce même visage qui l’accueillait, des poignards verbaux au coin des lèvres, prêt à asséner un coup à la moindre faiblesse. Un visage dont le propriétaire ne semblait pas avoir compris à qui il s’en prenait et ce qu’il risquait. Il pouvait sembler fragile au premier regard, mais il n’en était rien. Sa volonté serait plus décisive que ses poings.

« Frustré ? » Demanda-t-il sans perdre son sourire, ancrant son regard à celui de Hee Jun. Cela faisait bien longtemps que la vulgarité ne l’atteignait plus. Plus jeune, on l’avait traité de suceur de queues et d’autres joyeusetés. Il ne comptait plus les fois où il était rentré de l’école et s’était effondré sur son lit, en larmes, en pensant à toutes ces paroles qu’on utilisait pour le définir, mais qui ne le représentaient en rien. Ses préférences ne le rendaient pas moins compétent, moins intelligent qu’un autre. Mais hélas, c’était une chose que le monde avait encore à comprendre, en commençant par ce type. « Ou jaloux, peut-être ? » Son regard s’éclaira alors qu’il répétait mentalement les propos de l’autre.

« Quand bien même je boiterais pour ça, ça ne serait pas tes affaires. » Son ton plus sérieux se voulait autoritaire. Bien plus qu’il ne l’avait été au cours des derniers mois. Cela fonctionnait avec certains, alors pourquoi pas essayer ? Eunsoo garda les yeux rivés sur ceux de l’autre étudiant, avant de reprendre. « Et franchement, je trouve ça plutôt fascinant que tu t’intéresses autant à ma vie sexuelle. Tu as confession à faire, peut-être ? »

La haine n’avait pas de raison, juste des excuses, et ces dernières étaient particulièrement faciles à trouver. Il suffisait d’un mot, d’un couleur, d’un détail qui dérangeait pour que la guerre soit déclarée. Pour la paix, en revanche, tout devait être justifié, vérifié, approuvé. C’était d’un ridicule sans nom.

« J’ai entendu dire que ceux qui s’en prennent aux autres le font parce qu’ils ont quelque chose qu’ils n’ont pas eux-mêmes. » reprit-il innocemment, traçant des yeux la silhouette de Hee Jun, un sourire amusé aux lèvres. « Si c’est ça le problème, on peut te trouver quelqu’un aussi. » Et son sourire de s’étirer davantage avant qu’il ne poursuive. « Avec un peu de chance, ton cul est moins étroit que ton esprit, qui sait ? »

Si sa sexualité dérangeait quelqu’un, c’était tant pis. Il détestait s’exprimer ainsi ou sous-entendre sans connaître, mais si c’était la seule façon dont il disposait pour remettre à la place un imbécile comme Hee Jun, il ne s’en priverait pas. Il avait mieux à faire que subir les assauts haineux d’un gosse de riche avec un grain de sésame à la place du cerveau.





» a winner is a dreamer that never gives up «
n. mandela
Revenir en haut Aller en bas
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1700-sol-hee-jun-set-me-free
avatar
♢ Messages : 43 ♢ Arrivée : 02/07/2017 ♢ Pseudo : every ♢ Wons : 96 ♢ Avatar : kim jong dae (chen ♥ exo) ♢ Crédits : kiddo

♢ Occupation : étudiant en commerce international/entrepreneuriat
♢ Age : 21 ans
♢ Situation : OKLM CELIB
♢ Yours :

 i didn't know brains were an option (ft. heejun) | Jeu 27 Juil - 12:28

i didn't know brains were an option
eunsoo ♢ heejun
Hee Jun ne savait même pas exactement pourquoi il le détestait tellement. Ce type l’agaçait, l’énervait. Parce qu’il s’assumait beaucoup trop à son goût. Que dirait son père si lui-même se comporterait ainsi ? Il l’aurait probablement déshérité. Ou fait tuer ! On n’acceptait pas facilement de voir quelqu’un déshonorer ainsi la famille Sol. Il y avait, après tout, un certain standing à respecter. Cependant, il savait que même en s’assumant parfaitement, jamais il n’aurait un comportement aussi outrancier que celui d’Eun Soo. C’était tout simplement impensable. Clairement inadmissible.

Frustré, il l’était sans doute un peu oui. Il ne se sentait pas forcément combler en couchant avec des femmes qui ne l’attiraient pas, même si parfois, il y trouvait son compte ce qui le rassurait un peu. Sa sexualité n’était peut-être pas totalement perdue. Il se rassurait comme il pouvait, mais hors de question de l’admettre à ce type. Pourquoi l’aurait-il fait, quand un sourire moqueur et méprisant faisait largement l’affaire ? « Oh non, mon pauvre. Ni l’un, ni l’autre. » Ce qui n’était pas faux, il ne savait pas vraiment s’il aimerait la sodomie. Pour le moment, ce n’est vraiment pas la position qui pourrait l’attirer le plus !

« Encore heureux que ça ne serait pas mes affaires ! » Il ne manquerait plus qu’Eun Soo ne le mêle à ces odieuses coucheries ! Tout ce que Hee Jun lui demandait, c’était d’arrêter de s’en montrer si fier. Qu’y avait-il de bien à sa situation ? Absolument rien. Contre nature, même si les militants dans son genre affirmaient le contraire. « Eun Soo, franchement, j’en ai rien à foutre de ta vie sexuelle. Tu voudrais que je te fasse quoi comme confession ? » Qu’ils étaient du même bord ? Hahaha ce serait drôle ! Mais non. Jamais.

Hee Jun avait tellement plus que lui. L’argent, la réussite, et plus encore. Mais en réalité, il imaginait bien combien la vie de cet idiot devait être meilleure que la sienne. Il ne devait pas réfléchir à tout ce qu’il faisait du matin au soir. Il était tranquille, libre d’être un idiot sans que cela n’embête personne. Sauf Hee Jun, visiblement. « Qu’est-ce que je n’aurais pas ? » Son air se fit moqueur. Il était riche ! Il avait absolument tout ce qu’il voulait ! Cependant, son mépris se calma un peu, fronçant les sourcils, il croisa ses bras sur son torse, reculant d’un pas en le sentant le détailler. « T’en fais pas, j’ai pas besoin qu’on me trouve quelqu’un, j’y arrive très bien tout seul. Et mon cul est très bien comme il est. » Etroit et il comptait le rester. « On en a terminé, non ? T’as sûrement mieux à faire avec ton club de pédales. » Il recula encore un peu. Ce type le mettait mal à l’aise.







ko-ko-bop
Nymphadora Tonks ☽ Every day I filled myself with you without room for anything else, My heart already belongs to you All in. You’ve become the center of my day. Hold on hold on. A day passes by like a passing moment or each moment is like a long eternity.
Revenir en haut Aller en bas
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1422-flowers-grow-back-even-after-they-
avatar
♢ Messages : 164 ♢ Arrivée : 19/05/2017 ♢ Pseudo : 오늘 ♢ Wons : 54 ♢ Avatar : bbh ♢ Crédits : neoxvenus
« Why hurt someone whose only intention was to love you ? »



♢ Occupation : étudiant en sciences politiques et handmodel occasionnel, pour remplir un peu sa bourse
♢ Age : 22 ans, tout juste
♢ Yours : taejoon le fdp
(qui matte miran with no shame)

 i didn't know brains were an option (ft. heejun) | Jeu 3 Aoû - 16:41

i didn't know brains were an option
eunsoo ♢ heejun
L'université de Beojnamu n'était pas une école, c'était une arène. Un espace de combat où se retrouvaient chaque jours les acteurs d'une bataille aussi vieille que la civilisation : celle des nantis et de ceux qu'ils nommaient volontiers les "personnes de basse naissance". Avec pour seule excuse leurs possessions et leurs distinctions stupides, ces hommes et femmes fortunés se permettaient de disposer comme ils l'entendaient de la vie de ceux qu'ils pensaient dominer. Seulement, si certains étaient dociles et assez stupides pour se laisser marcher sur les pieds sans mot dire, ce n'était pas le cas de tout le monde. Eunsoo refusait de laisser son environnement de naissance jouer un rôle dans son accomplissement personnel. Après avoir été brimé pendant des années, d'abord à cause des maigres finances de sa famille, ensuite à cause de son homosexualité, il était résolu à renverser la situation, pour gagner le respect de ceux qui l'avaient toujours considéré comme un insecte sans la moindre valeur.

C'est pour ça qu'entendre des remarques comme celle de Sol, tout ennuyeuses et blessantes qu'elles étaient, était une bien triste habitude pour lui. Il savait que les choses ne changeraient pas du jour au lendemain, qu'il ne parviendrait pas à faire accepter la différence aux étroits d'esprit par sa seule présence à Daegu, mais il n'avait pas eu envie de baisser les bras. Cette volonté lui restait, maintenant qu'il étudiait à Beojnamu. Le seul problème, c'étaient les idiots qui continuaient à s'en prendre à lui. Ce genre d'insultes de cour de récréation, d'adolescents frustrés et dérangé par la présence d'une personne qu'ils n'acceptaient pas, pour une raison ou une autre.

Les propos de l'autre étudiant arrachèrent un soupir amusé à Eunsoo, dont le sourire ne tarda pas à éclairer le visage alors qu'il secouait la tête. « C’est pourtant pas moi qui t’ai demandé si t’avais trouvé de nouvelles ch*ttes à brouter hier soir. » Souffrait-il par hasard d'un Alzheimer précoce ? Ou de dédoublement de la personnalité ? Voilà qui était bien malheureux. Si la fortune permettait à l'homme de se passer de mémoire, alors l'étudiant boursier préférait directement renoncer au peu d'argent qu'il possédait.

Pinçant les lèvres, Eunsoo leva les yeux au ciel, scrutant un mur en faisant mine de réfléchir à la question qu'on venait de lui poser. Que n'avait-il pas ? « Pour commencer, je dirais de la tolérance... Puis sans doute un sens du respect. » En revanche, il semblait regorger de tout ce qui était particulièrement mauvais et rebutant chez un homme. Le mépris, par exemple. Il ne fallait pas être particulièrement sagace pour le remarquer. « Quoi, t'as peur d'attraper la peste ? Je suis parfaitement sain. » D'un regard, Eunsoo parcourut une nouvelle fois le corps de son camarade. « Allons, sois pas jaloux parce que j'ai des amis et une vie sexuelle. » Un rire lui échappa malgré lui. Il avait l’air tellement… Mal à l’aise ? « Et aussi : arrête de nous traiter de pédales. Je vais finir par croire que tu veux te joindre à nous, à force. » Un sourire continua de flotter aux lèvres de l’étudiant quand il laissa son regard croiser celui de Heejun, à la recherche d’une réaction quelconque qui aurait pu confirmer l’impression que les propos de l’autre idiot commençaient à nourrir. Et si, à tout hasard ? Ce serait si ironique.





» a winner is a dreamer that never gives up «
n. mandela
Revenir en haut Aller en bas
 
i didn't know brains were an option (ft. heejun)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» [Orange] Suivi conso Option modem Let's go pour Iphone
» ZUMO 660 option auto / moto
» Désactiver l'option TMC
» Contournement : option trafic
» Enquête sur l'option "verrouillage sur route" de certains GPS Garmin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
wassup daegu. :: beojnamu university :: le campus-
Sauter vers: