Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

aidez-nous faire à décoller et promouvoir le forum en votant sur les topsites !
bienvenue sur wassup daegu, le forum a ouvert le 23/10/16 !
la partie histoire de la fiche de présentation est désormais obligatoire, mais totalement libre !
une fois que vous êtes validés, n'oubliez pas de remplir les champs de votre profil !
pensez à remplir votre fiche rps pour éviter d'être supprimés !
la version 10 a débarqué sur le forum le 20/07/17 ! ❅
bravo à seol kibum et wang hyunwoo, nos membres du mois
venez voir la maj par ici !
pour en savoir plus sur l'intrigue c'est parici !

Page 1 sur 2
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
more informations


 Quand le monde s'écroule... | Jeu 13 Juil - 1:33

Quan le monde s'écroule
Sin ♢ Jin

⊱ How my heart was broken in ten secondes




Un mois. Ca faisait un peu plus d'un mois déjà qu'avec Sin nous avions franchi le pas, que nos désirs s'étaient exprimés de façon charnelle. Autant de passion que de tendresse cette nuit-là. Il était resté jusqu'au matin, ce qui est un exploit apparemment, et nous avions continué à nous voir. En effet, après cette histoire, nous nous étions rencontrés régulièrement chez moi. Je continuais à lui donner des cours pour apprendre à se maîtriser avec les femmes. Enfin... C'était plutôt une excuse pour se voir étant donné que lorsque l'on se retrouvait tous les deux dans l'intimité, il ne fallait pas longtemps avant que nos envies prennent le dessus et que le cours de retenue se transforme en cours interdit aux moins de dix-huit ans. Il me semble qu'on a testé à peu près toutes les pièces de l'appartement. La chambre bien évidemment, le salon, la cuisine, la salle de bain... En y repensant c'est vrai qu'on était grave... La plupart du temps on ne le faisait pas dans la chambre tout simplement parce qu'on n'avait pas le temps de l'atteindre. Mais on y pouvait rien. Nos envies et notre désir avaient pris le pas sur tout le reste. Et, pendant ce mois de passions, j'ai pu faire le point sur mes sentiments. Ce n'était pas pour rien que je lui parlais souvent et qu'on se voyait très régulièrement. Il avait bien fallut que je me rende à l'évidence, j'étais tombée amoureuse de lui. Ca avait été dur de l'admettre. Surtout qu'il ne m'envoyait aucun signal pour me faire comprendre que c'était réciproque, ou du moins aucun signal que je n'aurai compris. Quant à moi je n'étais pas mieux, je ne lui avais rien dit sur mes sentiments, par peur qu'il se moque de moi sûrement ou qu'il me rejette tout simplement. L'amour c'est vraiment compliqué, surtout quand on tombe amoureuse du tombeur de service. En même temps il avait un sourire craquant, des mains en or, il était beau comme un Dieu avec un corps de rêve, il arrivait même à se montrer mignon parfois. Bref il avait tout ce qu'il fallait pour faire craquer mon coeur. Pourtant, j'avais la sensation que quelque chose s'était installée entre nous. Après tout on avait tellement passé de temps ensemble et on agissait comme un couple, à force la confusion se fait rapidement. Mais le fait est que je l'aimais et que j'avais espoir avec tout ça que c'était plus ou moins réciproque. Me faisais-je de superbes films dans ma tête? C'était possible, mais mon coeur avait besoin de se leurrer, surtout en ce moment...

Ce matin, j'avais appris une nouvelle qui m'avait laissé sur le carreau. Depuis la veille, je ne supportais plus certaines odeurs et j'avais des nausées tellement fortes le matin que s'en était déroutant. Et alors que j'étais en cours, j'avais fait un léger malaise qui m'avait fait finir à l'hôpital pour vérifier au tout allait bien. Prise de tension, analyses sanguine, le total du béaba basique. Mais je ne m'attendais pas à ce que le médecin revienne me voir avec les résultats et m'annonce... Que j'étais enceinte. J'ai cru que j'allais avoir un malaise de nouveau. Moi?... Enceinte?.. Il fallut un temps pour que l'information arrive jusqu'au cerveau. Ils m'ont dit que c'était récent, peut-être trois semaines, un mois environs. Autant dire que l'identité du père ne faisait aucun doute. Il n'y avait qu'un seul homme dans ma vie en ce moment qui pourrait être le responsable de cette grossesse non planifié. Je suis rentrée chez moi comme un zombie. Je me suis posée sur le canapé et j'ai pensé, encore et encore. Je ne savais pas quoi faire, je ne savais même pas comment annoncer ça à Sin, parce qu'il était évident qu'il fallait que je lui en parle. J'arrivais déjà pas à lui parler de mes sentiments alors lui parler d'un bébé... Le monde s'écroulait autour e moi et je me sentais soudain très seule. Je m'allongeais sur le canapé, posant la main sur mon ventre. Malgré tout le trouble que cela me cause, je sentais que je n'aurai jamais la force de me faire avorter... Ce qui ne m'aida pas à rassembler mon courage pour en parler au père. J'avais peur qu'il insiste pour que je le fasse. Enfin... Est-ce qu'il allait rester jusque-là? Ou est-ce qu'il allait tout simplement fuir en prétendant ne pas me connaître?... Non... Sin n'était pas comme ça. Mais j'ai parfois du mal à le confondre avec le Sin de mon enfance... J'espérais plus qu'autre chose finalement qu'il ne soit pas devenue un mauvais garçon à ce point-là.

Après m'être raisonné, j'avais essayé de l'appeler et de lui envoyer des messages, mais bizarrement il ne répondait pas aujourd'hui... Il avait bien choisi son jour. Je n'avais reçu qu'un seul appel de la journée, une amie qui me proposait qu'on se rejoigne en boîte ce soir pour s'éclater et se vider la tête. J'hésitais un instant avant de lui répondre. Ce n'était plus vraiment le genre d'endroit approprié lorsque l'on était enceinte. Mais en même temps, j'avais vraiment besoin de décompresser après tout ce que j'avais dû encaisser seule dans la journée. Et ça m'éviterait de penser à Sin qui fait le mort au mauvais moment. C'est donc finalement une réponse positive que je donnais, me promettant d'être sage, de ne pas boire, de ne pas me laisser draguer et de ne pas rester trop longtemps non plus. Je m'étais préparée, je m'étais fait belle tout en portant une tenue qui couvrait un peu plus mon corps que d'habitude, pour respecter les engagements que je m'étais fait à moi-même. Finalement, je retrouvais mon amie vers minuit, elle était déjà dans l'ambiance avec quelques hommes et d'autres amies de classes. Je m'intégrais rapidement au groupe. Une conversation animée, une danse puis une autre. Des hommes rembarrés à la chaîne, on peut dire que jusqu'à maintenant tout se passait plutôt bien. Seulement, tout à basculé au moment où j'aperçus celui que j'avais essayé de joindre désespérément aujourd'hui; Sin. Je le voyais au loin, il venait de se poser avec des boissons à une table avec une charmante jeune femme qu'il était clairement entrain de séduire. Le voir poser ses mains sur une autre femme comme ça me donnait la nausée, je me sentais mal et en colère. Alors que j'étais entrain de supporter une nouvelle des plus compliqués à gérer seule, monsieur lui draguait les dames. Sans compter sur le fait que mon coeur venait de se briser en mille morceaux. J'avais cru qu'il y avait entre nous, eh bien en une seconde je venais de comprendre que je m'étais belle et bien fait des films. Humiliée et très énervée, je me dirigeais à la table où je m'imposais sans gêne. " Tien salut toi ! Je te cherchais justement mais je vois que tu es en charmante compagnie. " Je gardais un grand sourire qui cachait à peine mon état intérieur. Je regardais ensuite la jeune femme pour continuer mon manège. " Oh pardon je ne me suis pas présentée, je suis Jin He, la fille qu'il se tape en ce moment, ravis de vous rencontrer. Je tiens à vous prévenir quand même, ce mec est un vrai connard. " Et bien évidemment je dis ça avec le même sourire figé sur les lèvres. Je me relevais finalement, prenant le verre devant Sin que je lui jetais tout simplement à la figure. " Il va de soit qu'après cette soirée nous ne nous connaissons plus. Vis ta vie, sois heureux et tape toi toutes les pouffes que tu veux ! " Sur ce je l'abandonnais là, toujours sous le choque, je crois. Et moi je me retenais de ne pas éclater en sanglot avant d'être loin d'ici. Mon monde venait de s'écrouler complètement en l'espace d'une journée....




Revenir en haut Aller en bas
you are the music in me
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1229-kim-sin-hyeok-la-star-entre-en-sce
avatar
more informations


 Quand le monde s'écroule... | Jeu 13 Juil - 22:23

Quan le monde s'écroule
Sin ♢ Jin

⊱ How my heart was broken in ten secondes




La vie avait repris le cour de son fil. Autant dire que les cours avec Jin He n'avais pour ainsi dire pas amener de changement dans ma façon d'être. Il est vrai tout de même que j'arrivais à être bien plus doux qu'avant malheureusement pour elle pas pour les raison pour laquelle elle me les avait enseigner. Aussi assidut que j'avais put l'être mon côté coureur n'avais pas vraiment changer. Je pensais souvent à la jeune fille alors que j'étais avec d'autre personne certe mais au vu des message qu'elle m'envoyais depuis le début tout ce que vous avions put faire durant ce mois d'expérimentation était seulement que nous devions faire semblant d'être un couple devant les gens. Dans l'intimité c'était bien sûr tout autre chose mais là encore je vais ressentis qu'un besoin charnelle de la part de Jin He. Avec toutes ses données j'avais donc ce soir décidé de sortir. Mon radars en marche et mon regard attentif au moindre signal que pouvais m'envoyer les femmes des alentours. C'est après seulement quelques minutes que j'avais trouver une femme qui au vue de sa tenue ne ferais pas partit de la catégorie des femmes compliqué. Elle se donnerais seulement à moi avant que je parte comme toujours comme un voleur. Sur ce point là je n'avais pas changer, je n'avais pas envie de me bloquer dans une relation avec ce genre de femme. Il pourrais y avoir ce genre d'idée avec Jin mais là encore pour moi aucun signal n'avait été donné de manière vraiment direct alors autant faire en sorte de s'amuser un peu plus ce soir sans contraire. C'est donc assez normalement que je prenais une bouteille ainsi que deux verre et fis signe à la jeune femme choisi de venir s'installer avec moi sur quelques canapé encore disponible. Je commençais ensuite mon manège habituel et me rapprochais assez doucement de la jeune fille. Je prenais ensuite mon verre que je portais à mes lèvres et continuer de la baratiner de parole tout aussi niaise que je pouvais. J'avais compris que ce genre de phrase toute faite me permettrait d'arriver à mes fins bien plus rapidement que d'habitude. Mes antennes me montraient d'ailleurs que cette femme réagissait encore plus à ces mots que d'autres alors autant foncer. Enfin foncer était un grand mot car à peine mon manège commencé j'entendais une voix assez familière venir couper mon action.  Tien salut toi ! Je te cherchais justement mais je vois que tu es en charmante compagnie. "" Oh pardon je ne me suis pas présentée, je suis Jin He, la fille qu'il se tape en ce moment, ravis de vous rencontrer. Je tiens à vous prévenir quand même, ce mec est un vrai connard. " " Il va de soit qu'après cette soirée nous ne nous connaissons plus. Vis ta vie, sois heureux et tape toi toutes les pouffes que tu veux ! " Je relevais en premier lieu la tête et découvrais assez surpris Jin He en train de litéralement me casser et s'énerver indirectement sur ma personne. J'ouvrais alors les yeux ne comprenant qu'un mot sur deux. Qu'es qu'elle fichais ici ce n'étais pas une boite très bien fréquenter mais elle était là sur son 31. Je me redressais ensuite voulant rétorquer quelques chose mais un verre bien trop proche de ses mains vis son liquide se répandre sur mon visage. Je m'essuyais alors le visage assez rapidement et essayais encore une fois de parler mais vis Jin He tourner les talons et partir assez rapidement après m'avoir bien fait comprendre que notre petit jeu était à présent terminer.

D'abord totalement bloquer je fini cependant par réussir à me lever laissant dans un premier temps la proie du soir seul et sortais à la suite de Jin He. Je tendais une première fois ma main vers elle mais loupais sa main de quelques centimètre. Je pressais ensuite une nouvelle fois le pas et arrivais cette fois ci à lui saisir la main. Je m'arrêtais ensuite et la forcer à elle aussi se stopper dans sa course folle. Ne lâchant pas sa main je reprenais ensuite mon souffle et la forçais alors à se retourner vers moi. Je posais ensuite ma main sur mon genoux et continuer de reprendre mon souffle. « Pour.....Pourquoi tu es partis comme ça ? Et puis d'abord pourquoi tu es ici ce n'est pas une boite faite pour les femmes comme toi. », Je fini ensuite par lâcher sa main. Et me remettais à sa hauteur un peu perdu par ses réactions. « Qu'es que j'ai put faire pour que tu te mette dans ses états. Je ne comprend pas . » Je la regardais encore tout surpris ne comprenant vraiment pas ses réactions. Pour moi je n'avais reçu aucun signaux m'indiquant qu'elle pourrait être jalouse ou autre maintenant. « Et puis pourquoi tu ne veux plus me connaître ? C'est à cause de cette femme là bas ? Mais je mettais en applications tes cours je suis en tort ? » Aussi bizarre que cela puisse paraître je n'étais pour moi pas en faute. Avais je raté un chapitre il fallait qu'elle s'explique car le brouillard était en train de s'épaissir. Après tout c'est elle qui avait donner comme consigne que tout cela n'était qu'un jeu. Je n'avais fait que suivre ses paroles. « Dis quelques chose là tu me stress à me fixer comme ça. Je suis tant un monstre que ça ? »






MAUVAIS GARCON A PLEIN TEMPS


J'ai encore perdu mais sache une chose papa la prochaine fois je t'aurais. Cette herbe je vais pouvoir la fumer tu verras.© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
more informations


 Quand le monde s'écroule... | Jeu 13 Juil - 23:29

Quand le monde s'écroule
Sin ♢ Jin

⊱ How my heart was broken in ten secondes




Je n'avais qu'une envie, partir, loin, très loin, aussi vite que possible. Si j'avais pu me téléporter directement dehors, je l'aurai déjà fait. L'envie de pleurer se faisait de plus en plus forte à chaque seconde qui passait. Les larmes menaçaient de sortir bien plus vite que je ne l'espérais. Je n'aurai jamais cru pleurer à cause de Sin, enfin pas une seconde fois. Mais cette fois, c'était pire, bien pire. J'avais l'impression de tomber dans un puits sans fond, de ne pas trouver de porte de sortie. Suffoquant presque, tous mes sentiments remontant à la surface, mon problème de grossesse aussi. Comme si l'univers se foutait bien de moi, histoire que je souffre le plus possible en une fois. Comment les choses avaient-elles put tournées comme ça? Etait-ce tout simplement de ma faute? Depuis le premier jour je savais que je devais faire attention, que je devais garder une distance raisonnable avec Sin. Mais le temps à passé et on s'est rapprochés, d'abord physiquement, et ça n'a fait qu'accéléré la venue des sentiments, qui finalement n'avaient jamais été très loin. Ils étaient là, comme une épée de Damoclès au-dessus de ma tête. Je sentais qu'ils allaient arriver, j'ai tenté de les repousser comme j'ai pus, mais il a suffit d'un moment de faiblesse pour qu'ils s'encrent profondément, sans que je ne puisse les déloger, nous menant à ce moment où j'avais l'impression de mourir tellement mon coeur se serrait. Et je m'enfuyais, aussi loin, aussi que je le pouvais de cet homme, de cette source de torture. J'avais besoin de me réfugier chez moi, d'aller dans le fond de mon lit, sous les couettes, et de pleurer, encore et encore pour évacuer cette tristesse qui maltraite mon coeur brisé.

Alors que j'étais partie en courant après m'être exprimée auprès de lui et de sa conquête du soir, Sin était venue me chercher, enfin avait essayé de me rattraper et il avait réussi. J'avais été plutôt sympa, je ne lui avais pas foutu un coup de pied dans les parties ou quoi, j'avais juste déversé mon venin et lui ai balancé le contenu de son verre à la figure. Plus théâtrale que bien méchant, mais j'avais besoin d'exprimer ma colère d'une autre manière. En attendant, il n'avait pas fait le meilleur choix en me rattrapant. Il finit par me lâcher alors que je lui faisais face. Et ce qu'il osait me dire me faisait sortir de mes gongs. Il se plaçait en mode victime. Comme si il ne méritait pas ma réaction. Comme si ce qu'il faisait était tout à fait normal et qu'il n'y avait rien à redire à tout ça. Monsieur est surpris, monsieur ne comprends rien, monsieur me sors par les yeux. J'essayais de me contrôler pour ne pas le gifler, car j'en avais envie d'une puissance phénoménale, je serrais les poings histoire de rester calme et de maîtriser un minimum mes gestes. Le pire c'est qu'il osait me prétenre essayer de mettre en oeuvre ce que je lui avait appris. Je crois que c'est ce qui me rendait le plus triste. " Si j'ai essayé de t'apprendre des choses c'était pas pour les utiliser sur des pétasses comme ça que tu rencontres dans un endroit de ce genre uniquement pour la sauter ! C'est le genre de choses que tu fais, que tu dis à une femme qui te plaît vraiment, avec qui tu veux plus que du sexe. Mais je crois que j'ai trop espéré de toi. Tu es un monstre oui. Je crois que tu ne te rends même pas conte à quel point tu m'as brisé le coeur. Alors si tu n'es pas dans mon lit tu dois être dans celui d'une autre obligatoirement c'est ça? Tu es tellement pathétique... Comment j'ai pu tomber amoureuse d'un looser comme toi. " Le langage était cru, je ne mâchais pas mes mots. En même temps j'avais envie de lui faire mal, pour qu'il ressente au moins un peu de ce que moi j'avais ressentis. Je me reculais alors, prenant à nouveau mes distances avec lui. " Comme je te l'ai dit, je ne veux plus te voir, ni rien avoir à faire avec toi. Le jeu est fini. Faisons comme si nous ne nous étions jamais retrouvés. Tu es un étranger pour moi à partir de maintenant. " Je me retournais et partis à nouveau et cette fois il n'était même pas question de me laisser attraper. Je courus aussi vite que je le pouvais à l'extérieur, retrouvant ma voiture que j'avais garée non loin de l'entrée. Et je fonçais, moteur grondant sous le capot pour mettre le plus de distance entre lui et moi.




Revenir en haut Aller en bas
you are the music in me
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1229-kim-sin-hyeok-la-star-entre-en-sce
avatar
more informations


 Quand le monde s'écroule... | Ven 14 Juil - 12:35

Quan le monde s'écroule
Sin ♢ Jin

⊱ How my heart was broken in ten secondes




" Si j'ai essayé de t'apprendre des choses c'était pas pour les utiliser sur des pétasses comme ça que tu rencontres dans un endroit de ce genre uniquement pour la sauter ! C'est le genre de choses que tu fais, que tu dis à une femme qui te plaît vraiment, avec qui tu veux plus que du sexe. Mais je crois que j'ai trop espéré de toi. Tu es un monstre oui. Je crois que tu ne te rends même pas conte à quel point tu m'as brisé le coeur. Alors si tu n'es pas dans mon lit tu dois être dans celui d'une autre obligatoirement c'est ça? Tu es tellement pathétique... Comment j'ai pu tomber amoureuse d'un looser comme toi. " Mon cerveau s’arrêtait alors à ses mots. Oui j'étais surpris et n'entendais que vaguement les mots qu'elle pouvait me sortir après tout ça. Comme bloquer totalement je la laissais finir et partir en courant vers sa voiture. C'est alors qu'ensuite sans réel raison je revenais sur mes pas retournant voir la jeune fille qui étrangement n'avais pas bouger je prenais alors un verre et le buvais d'une traite. Je recommençais ensuite mon manège et devenais bien plus entreprenant avec cette femme allant même jusqu'à lui faire comprendre que nous devions sortir pour aller vers le motel le plus proche. Ce que nous faisions dans la foulé. Le jeu continuais moi essayant tant bien que mal de ne penser qu'au moment. Tout était bien partit les vêtements commençais déjà bien à disparaître quand tout d'un coup un choc, une panne rien ne fonctionnais comme à mon habitude. Je fixais la jeune femme qui n'avais pas encore compris et continuer de faire son petit manège. Je me figeais alors un moment avant de me raviser et de m'éloigner d'elle je reprenais alors mes vêtements et me rhabiller expliquant que pour ce soir c'est mort car un texto plus tôt dans la journée m'avais informé que ma grand mère était décédé. J'expliquais alors assez maladroitement que la panne venais de ce texto. Je grifonner ensuite mon numéro sur un papier que je lui tendais avant de sortir de la chambre la laissant seule. Je retournais ensuite au bar et pour une raison que je connaissais assez bien je me mettais à boire énormément.

C'est après 2-3 heures que je me décidais à quitter le bar. Titubant de gauche à droite je me dirigeais vers un quartier qui n'étais pas le mien. Je le connaissais comme ma poche mais n'avais pas le luxe de pouvoir me payer des appartement pareil. Je manquais de tomber plus d'une fois mais tenais bon jusqu'à arrivé non sans soucis devant la porte de l'appartement que je convoité. Je bloquais ensuite comme un idiot me demandant si la personne que je visais n'était pas en train de dormir. Comme toujours je réfléchissait bien après avoir agit. Je me laissais dans un premier temps glissé contre le mur et prenais mon portable pour le coller à mes yeux qui ne voyais plus grand chose. Je caressais doucement mon écran laissant alors apparaître la photo qui occupé mon écran de verrouillage. Il représentais une photo volé de Jin He. Je souriais alors tristement et tapotais toujours l'écran pour laisser la lumière sur celui ci. Je le rangeais ensuite et restant assit je me mettais à tambouriner sur la porte comme une dingue. Ce que j'espérais tout de même c'est que ce soit la bonne porte mais de tout manière il était maintenant trop tard le mal été fait. Je continuais d'ailleurs à taper comme un forcené sur cette porte commençant également à crier à travers la porte totalement close. « Jin laisse moi rentrer il faut qu'on parle. !!  Allez quoi laisse moi rentrer promis je te touche pas !! » A geste irréfléchi parole tout aussi débile. Ajoutais à ça que je crier avec une intonation qui ne cachais en rien que j'était totalement ivre. Je ne savais plus trop combien j'avais put boire de verre mais après le quarantième j'avoue avoir perdu le fil et avoir stopper de compter. Comme toujours l'alcool était l'une des plus grosse drogue que je pouvais consommer mais ce soir je ne sais pas pourquoi j'avais eux le besoin de boire en quantité non restreinte. « JIN HE ….... SENSEI JE VIENT POUR MA LECON BORDEL OUVREZ J'AI BESOIN D'EMPREINTER LES TOILETTES. PITIER !!!! »





MAUVAIS GARCON A PLEIN TEMPS


J'ai encore perdu mais sache une chose papa la prochaine fois je t'aurais. Cette herbe je vais pouvoir la fumer tu verras.© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
more informations


 Quand le monde s'écroule... | Ven 14 Juil - 18:00

Quand le monde s'écroule
Sin ♢ Jin

⊱ How my heart was broken in ten secondes





J'avais foncé jusque chez-moi, qui heureusement n'était pas très loin du lieu où se trouvait la boîte. Je m'étais retenue pendant tout le trajet, me concentrant comme je le pouvais sur la route, sur la conduite, ne me laissant pas envahir par mes émotions pour le moment. Je respirais profondément. J'arrivais finalement à destination, la porte du garage souterrain de l'immeuble s'ouvrant devant moi. Je m'engouffrais à l'intérieur, garant ma voiture à sa place habituelle. Dès que le moteur fut coupé, un torrent de larmes se déversa de mes yeux. Je sentis la peine me submerger, m'envahir complètement. Je restais là quelques minutes avant de trouver la force d'ouvrir la portière pour sortir du véhicule. Aussi vite que je le pus, je regagnais l'antre rassurant de mon appartement. Une fois ceci fait, je regagnais directement la salle de bains, me déshabillant pour aller sous la douche, une douche chaude et très longue où je laissais à nouveau les larmes coulées sans aucune retenue. Je me sentais mieux ici, seule, pouvant laisser ma peine s'exprimer comme je le voulais. Ca ne rendait pas la chose plus facile, mais au moins j'étais dans mon cocon, dans mon intimité. Je me frottais le corps assez vigoureusement, comme pour faire partir quelque chose. Je voulais faire partir les traces que cet enfoiré avait pu laisser sur mon corps, comme s'il m'avait salie ou souillée. Pourtant j'étais consentante, mais savoir que je n'avais été qu'une distraction de plus pour lui me rendait malade. Avec combien de femmes avait-il couché alors qu'il était dans mon lit quelques heures auparavant. J'avais envie de vomir, et ce n'était pas dû à ma grossesse. Mon Dieu ma grossesse... Je serrais mes mains sur mon ventre un instant. C'était lui, lui le père de ce petit être sans défense qui grandissait en moi. La situation était tellement compliquée à gérer. Mais à quoi d'autre j'aurai dû m'attendre franchement. Je devrais me maudire d'être aussi niaise. D'espérer tant de choses des autres. De laisser mon coeur se faire si facilement avoir. J'avais été si stupide de croire qu'il pourrait changer à cause e moi. Il est simplement irrécupérable.

Je quittais maintenant la salle de bains pour me rendre au dernier endroit, d'où je ne comptais plus bouger pour un long moment, mon lit. Venant me blottir sous les couettes après m'être changée, je me repliais sur moi-même. Mes larmes coulèrent à nouveau. Je ne pouvais empêcher mon esprit de se remémorer les moments de passions et même de tendresses que nous avions échangés ici, des moments qui m'avaient fait perdre le sens des réalités, qui m'avaient laissé voir quelque chose de complètement illusoire. Je fermais les yeux en espérant que le sommeil viendrait me prendre, et c'est ce qu'il fit. Complètement épuisée à force de pleurer, c'est comme ça que je m'étais finalement endormie. Soudain, un son strident me réveilla en sursaut. Quelqu'un était entrain de tambouriner sur ma porte. Prise un peu de panique sur le moment, je me lève et me dirige rapidement vers l'entrée, ma main se posant sur la poignet, lorsque soudain une voix me parvins, arrêtant mon geste directement. C'était Sin? Derrière ma porte? A cette heure-ci? Qu'est-ce qu'il foutait là? Il était bourré, ça s'entendait d'ici. Il osait se pointer chez moi en plus en étant dans cet état? Quoi il avait trop fait la fête avec l'autre pétasse alors il venait finir sa nuit tranquillement ici? Je me rapprochais de la porte afin que ma voix lui parvienne bien distinctement. " DEGAGE DE LA SIN ! TU N'AS RIEN A FAIRE ICI. JE NE T'OUVRIRAI PAS, T'ARAS BEAU HURLER ET FRAPPER AUTANT QUE TU VEUX C'EST TERMINE ALORS ENCAISSE LE ET RETOURNE VOI TA POUFFE ET OUBLIE MOI ! " Sur ce, j'abandonnais la porte pour retourner dans ma chambre, fermant la porte pour ne plus rien entendre et me remis en lit pour finir de me morfondre sur la situation bien trop difficile dans laquelle je m'étais fourrée.




Revenir en haut Aller en bas
you are the music in me
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1229-kim-sin-hyeok-la-star-entre-en-sce
avatar
more informations


 Quand le monde s'écroule... | Ven 14 Juil - 18:35

Quan le monde s'écroule
Sin ♢ Jin

⊱ How my heart was broken in ten secondes




" DEGAGE DE LA SIN ! TU N'AS RIEN A FAIRE ICI. JE NE T'OUVRIRAI PAS, T'ARAS BEAU HURLER ET FRAPPER AUTANT QUE TU VEUX C'EST TERMINE ALORS ENCAISSE LE ET RETOURNE VOI TA POUFFE ET OUBLIE MOI ! " A ces mots je terminer par donner un gros coups sur la porte avant de poser mon dos contre celle ci et me laissais glisser contre celle ci. Je laissais alors couler une larme chose assez rare chez moi. Je prenais de nouveau mon téléphone et jouais avec un moment avant de décider de continuer de l'appeler. C'est alors que je vis que mon téléphone lui même semblais en mode bug. Une série d'appel manqué ce mettais maintenant en avant . Je plissais doucement les yeux pour mieux lire et vis qu'ils étaient pour la plupart de Jin. Je ne compris que très tardivement qu'elle avait essayer de me joindre pratiquement toute la journée. Avait elle quelques chose à me dire ou simplement me voir. Mon cerveau tournant au ralenti je ne tiltais que très tardivement là encore que j'avais peut être fait une connerie et que maintenant elle me le ferais payer. Ce qu'elle ne savais pas c'est que je ne lâcherais pas l'affaire comme ça et c'est donc après m'être frapper l'arrière de la tête avec la porte que je commençais à la harceler au téléphone. D'abord des textos, puis des appel pour finir par venir la chercher jusqu'à ses réseaux sociaux. Tous les moyens étaient bon pour arriver à mes fins qu'elle me dise autre chose que ce qu'elle avait eux le temps de me hurler juste avant. Bien entendu je ponctuer mes appel de quelques mots l'incitant à me répondre en face à face. « Jin je sais que j'ai fait une connerie mais je vient de voir tes appel tu voulais me dire quelque chose dis moi de quoi il s'agit....... » Ma phrase à peine fini je finissais par vomir dans une poubelle à côté de sa porte. Je m'essuyais négligemment les lèvres et continuer ensuite mon manège. J'avais tout tenter crier, appeler texto même les mots sous la porte avec des excuses en pratiquement toutes les langue même les plus répandu comme celle de l'homme bourré. Mais rien n'y fait elle ne revenais pas et ne semblais plus me répondre non plus.

J'avais d'ailleurs fini par m’endormis totalement adosser sur sa porte mon téléphone toujours allumer sur la photo de verrouillage oppressante Jin Endormi sur le ventre totalement nue. Photo très artistique mais qui me tenais à cœur. Mon teint encore plus pale que d'habitude montrait que je n'avais pas passer la nuit la plus simple du monde et que le lever serait assez compliquer. J'avais fait le piquer toute la nuit et autant vous dire que ce soit mon corps ou ma tête pour une fois les deux était en accord. J'avais aussi vomis plus d'une fois et est du faire mes besoin dans le pot de fleur de la voisine de Jin He. Mon camping de fortune était assez réduit j'avais du faire avec les moyens du bords après tout. Mes jambes étendu au sol empêchais les gens de passer tant et si bien que le livreur de lait avait du m'enjamber après avoir poser la bouteille de lait sur moi. Je prenais à moi tout seul tout l'espace et était surtout impossible à réveiller pour toutes les personnes qui souhaitais passer. Quelques heures après le passage du lait je me réveillais doucement non sans difficulté. Je ne bougeais pas et fixer le ciel qui commençais à devenir vraiment bleu. Je posais mon bras sur mon visage et bailler alors que ma gueule de bois commençais à venir taper dans ma tête. « Ah ma tête ….. » Je n'arrivais maintenant même plus à bouger sentant qu'un concert de samba était en train de se jouer dans ma tête alors que mes bras mes jambes et ma tête était d'un poids trop conséquent pour mes muscles. Je soufflais un bon coup encore une fois et essayais alors de reprendre mes espris. Malheureusement pour moi le concert battait son plein et ne me donnais alors pas l'opportunité de me reprendre. Moi qui voulais continuer ce que j'avais commencer hier c'était mal barré.




MAUVAIS GARCON A PLEIN TEMPS


J'ai encore perdu mais sache une chose papa la prochaine fois je t'aurais. Cette herbe je vais pouvoir la fumer tu verras.© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
more informations


 Quand le monde s'écroule... | Ven 14 Juil - 22:20

Quand le monde s'écroule
Sin ♢ Jin

⊱ How my heart was broken in ten secondes





J'avais déserté l'entrée et était retournée ans l'endroit où je me sentais le mieux en ce moment; mon lit. Il était hors de question que j'ouvre à Sin, pas maintenant en tout cas. Pourtant, je savais bien au fond de moi qu'il fallait qu'on parle, qu'on devrait en arriver là... Pour le bébé. Je me maudissais intérieurement de ne pas avoir fait plus attention. C'était pas du tout comme ça que je voyais ma vie. Je voulais trouver le grand amour, faire un beau mariage, reprendre l'entreprise de mon père, fonder une famille... Pas tomber enceinte du premier crétin venue. Bon, au moins j'avais des sentiments pour lui... Je sais pas si c'est une consolation ou si ça rend la chose encore plus ridicule. Je me cachais sous l'oreiller pour crier un bon coup et évacuer toute cette rancœur que j'avais en moi. Je devais me calmer, je devais respirer, sinon je n'arriverais jamais à l'avoir en face de moi et encore moins à lui parler. Il était hors de question que je lui ouvre cette nuit. Mais demain, oui, demain s'il revient, je lui ouvrirai et on parlerait du strict minimum. Oui voilà. J'avais trouvé une sorte de compromis avec moi-même. Mais pour le moment je devais faire le plus important; respirer, me calmer. J'entendais Sin, tambouriner encore. J'entendis ensuite mon téléphone vibrer, et encore, et encore. Je le pris en main et vis que c'était Sin qui essayait de me joindre désespérément. Je coupais donc mon téléphone comme ça c'était radical. Doucement, je me positionnais dans le lit, me mettant en position pour dormir. Les larmes avaient cessé de couler, je devais avoir épuisé mon stock, la colère elle par contre était toujours bien encrée au creux de mon estomac. Je fermais les yeux, et le sommeil vint rapidement, j'étais fatiguée de tout ça, de toute cette histoire.

Le matin arriva vite, plus vite que je ne l'espérais. Je n'avais pas envie de me réveiller, pas envie de me lever, pas envie d'affronter le monde. Malheureusement, bébé se manifestait ce matin en me donnant la nausée dès le réveil. J'avais donc dû me précipiter aux toilettes, super façon de commencer la journée, qui ne me rendait pas de meilleure humeur, bien au contraire. La prochaine étape était donc la salle de bains pour faire ma toilette, histoire de laisser mon esprit penser à autre chose que ce à quoi il avait passé une partie de la nuit à penser. Une fois lavée et habillée, je me dirigeais vers la cuisine pour me faire un café. Hop une fois ce dernier près je me servis une tasse bien corsée que je bus histoire de mieux me réveiller que je ne l'étais déjà. Je regardais mon téléphone de loin que j'avais posé sur la table de salon, mais je n'avais pas envie de le rallumer, pas encore. Soudain, alors que je marchais un peu dans l'appartement, je vis quelques morceaux de papier devant la porte, avec des trucs plus ou moins lisible griffonné dessus. Je suppose que c'était une attention de Sin, il avait employé tous les moyens disponibles pour entrer en contact avec moi apparemment. Je devrais me sentir flattée sûrement, mais étrangement après tout cela j'avais du mal. Je me demandais s'il avait fait des dégâts à l'extérieur. J'ouvris donc la porte pour constater de tout ça par moi-même. Par contre, je ne m'attendais pas à voir un Sin s'étaler juste devant moi à ce moment-là. Il devait être adossé à la porte. Et d'après sa tête il avait dû passer la nuit juste ici. Je soupirais en le voyant comme ça. Pourtant, une partie de moi se sentait heureuse qu'il est aussi bien tenu le fait que je le repousse. Ce qu'il avait à me dire valait peut-être le coup 'être entendu. En attendant je le laissais là et retournais vers la cuisine en disant: " Sérieux, tu fais peur. Vas te laver, on discutera après. " Je pense que c'était le plus raisonnable à faire. Je ne m'occupais pas plus de lui, j'avais tenu ce que je m'étais dit la veille, j'allais lui laissé une chance, le laissé parlé et lui dire rapidement ce que je devais lui dire. Quant à moi, je me faisais griller quelques tartines pour manger car je commençais à avoir faim.




Revenir en haut Aller en bas
you are the music in me
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1229-kim-sin-hyeok-la-star-entre-en-sce
avatar
more informations


 Quand le monde s'écroule... | Ven 14 Juil - 23:08

Quan le monde s'écroule
Sin ♢ Jin

⊱ How my heart was broken in ten secondes




Un bruit sourd se faisait entendre alors que je basculer en arrière me retrouvant assez vite allongé sur le sol. J'ouvrais alors les yeux fermer un peu plus tôt à cause du soleil et vis la personne que j'avais attendu toute la nuit. Je portais ma main à ma tête encore totalement dans le flou alors qu'elle s'adressait à moi de manière assez froide. Je savais que je le méritais mais pourquoi me proposer de prendre une douche je sentais si mauvais que ça ? D'abord assez surpris je fini par me relever non sans difficulté. Je m'appuyais alors à tous les murs laissant quelques souvenir effleurer ma tête avant d'arriver dans le lieu qui devait me permettre de me rendre un peu plus présentable. Je fermais donc encore une fois la porte et enlever mes vêtement avant de me mettre sous la douche où je laissait l'eau couler sur moi assez longtemps. Une douche assez froide histoire de m'aider à me remettre totalement de la cuite de la veille. La fraîcheur de la chose m'aidais d'ailleurs beaucoup même si je sentais bien que je ne serais pas totalement remis aujourd'hui et qu'une journée d'abstinence d'alcool  serait bien vu pour mon corps. Je changeais ensuite la température et la mettais cette fois un peu plus chaude et commençais à me frotter avec le peu de gel douche que j'avais laisser de mon dernier passage ici. Tout devais y passer à commencer par la terre que j'avais étrangement sur les mains. Je ne savais pas encore comment j'avais put me mettre de la terre ici mais la question était bien loin d'être ma priorité. C'est donc après une douche qui avait duré bien trop longtemps que je sortais de la salle de bain. J'avais remis les vêtements de la veille n'ayant rien d'autre à me mettre puis rejoignais la jeune fille qui était en train de manger dans la cuisine. Je m'asseyais face à elle un air un peu penaud sur le visage. Ajoutez à ça que je n'étais pas vraiment dans mon assiette et vous retrouverais un Sin là mais en même temps ailleurs. Je posais mes mains sur mes cuisses tel un gamin ayant fait une bêtises et attendant que la sentence tombe. La bouche totalement pâteuse et les main moite, rien de bien glamour mais elle avait bien dit qu'il était question de mise au point alors j'avais peur de commencer une phrase alors qu'elle aurait sûrement beaucoup de chose à me dire avant de me tuer.

« Hum ….. je suis un con excuse moi. Si tu veux tout savoir je n'ai pas touché cette femme hier ni avant hier ni les jours d'avant depuis que tu m'instruis. » Message de la dernière chance ou simple stupidité j'avoue que j'étais en train de toucher le fond sur le coup. Je me recroquevillais un peu tel un gosse et serrais de nouveau mes doigts sur mes genoux faisant alors blanchir les premières phalanges de mes doigts. Je soufflais alors un bon coup et relevais les yeux vers elle attendant un peu de compassion qui je le savais ne serait pas la chose qu'elle me donnerais aujourd'hui au vu du regard froid qu'elle avait put me donner ce matin là. « Et puis comment veux tu que je devine que ce genre de chose peux te toucher. Je pensais que tu faisait ça que pour jouer quand nous le faisions. Enfin c'est ce que ton corps m'envoyais comme signal. »Je rebaissais la tête me rendant compte qu'elle serait encore plus blesser. Je me frappais ensuite intérieurement. Là il était clair qu'elle allait me tuer et ça ne serais pas simplement par la pensé mais bien réellement. Je la voyais déjà en train de creuser le trou de ma tombe et balancer les morceaux de mon corps dans celui ci prenant bien soin de jeter mes parties en dernier histoire de se rappeler que ces choses là sont dangereuse pour les femmes. Ah la vision d'horreur que je venais d'avoir me fit avoir un petit sursaut suivit d'un long frisson sur le long de mon dos. Il était clair que j'étais fautif mais comment faire quand ma nature avait une force assez énorme sur mes actions. Je soufflais une nouvelle fois et sortais ensuite mon téléphone de ma poche avant de le poser devant elle. « J'ai bien entendu ce que tu as dis hier. Je ne suis pas pour mais si c'est vraiment ce que tu souhaites je te laisse effacer toi même ton numéro de mon téléphone tient. » Je gardais mon regard sur mes cuisses et poussais de nouveau mon portable vers la jeune fille pour lui laisser le plaisir de mettre elle même en exécutions les mots qu'elle m'avais dit hier par deux fois. Après tout j'étais en tord mais le fait de ne plus se voir était une chose qu'elle avait choisi unilatéralement. Je me devais donc de laisser les choses ce faire comme elle le souhaitait.




MAUVAIS GARCON A PLEIN TEMPS


J'ai encore perdu mais sache une chose papa la prochaine fois je t'aurais. Cette herbe je vais pouvoir la fumer tu verras.© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
more informations


 Quand le monde s'écroule... | Sam 15 Juil - 0:10

Quand le monde s'écroule
Sin ♢ Jin

⊱ How my heart was broken in ten secondes





Je savais que c'était la meilleure décision que j'avais prise, je ne pouvais pas lui cacher ma grossesse. Puis on finirait par se croiser à un moment donné et si je suis enceinte jusqu'aux yeux il va se poser des questions et ça risque d'être la crise à ce moment-là. Et puis pour le bien être de tous le monde il fallait que les choses se passent dans les règles, c'était le mieux à faire. Je lui avais donc ouvert la porte et je l'avais invité plus ou moins froidement à se rendre plus présentable, parce que là franchement c'était une catastrophe. Et puis, ça me laissait un peu de temps aussi pour me préparer psychologiquement à l'affrontement . Il partit sans rien dire vers la salle de bains. Bon j'allais pouvoir me concentrer un peu sur mon petit déjeuné. De base, je n'étais pas du genre à manger le matin, juste un café me suffisait à affronter la journée. Mais depuis quelques temps, j'avais changé cette habitude et m'étais mise à avoir faim et donc à grignotter plus ou moins beaucoup en fonction des jours. Aujourd'hui, je savais pourquoi j'avais changé cette habitude. J'attendais que mes toasts se grillent et sortit le beurre et la confiture. Je m'installais une fois le tout en face de moi et me préparais tranquillement des tartines. Je commençais à les mangers tout en sirotant mon café. J'avais de la chance, toutes ces choses ne faisaient pas partie de celles qui me donnaient la nausée, par contre le thé et certaines odeurs de cuissons avaient raison de mon estomac. Je me levais un instant pour aller chercher quelques biscuits salés que j'avais achetés il y a quelques jours, il se trouve que ça permettait de calmer mes nausées. Sachant que je sentais que ça revenait, je préférais en grignoter tout de suite, au cas où avant de devoir foncer à nouveau aux toilettes pour rejeter ce que je venais à peine de manger.

Sin finit par refaire surface. Il avait toujours les mêmes vêtements mais sa tête paraissait plus fraîche, quoi qu'il avait une petite mine quand même. Je suppose que de se bourrer la gueule et de dormir par terre devant une porte avait dû aider à ça. Je pris ma tasse de café en main et m'adossais sur le dossier de ma chaise en le fixant alors qu'il s'asseyait devant moi. J'attendais qu'il commence, ce qu'il fit assez rapidement. Il m'assura qu'il ne s'était rien passé entre lui et cette femme, qu'il n'avait non plus jamais touché une autre femme que moi depuis qu'on se voyait. Etrangement, j'avais du mal à le croire. Mon coeur se sentait trompé, trahi, alors il ne fallait pas lui demander de croire les choses aveuglément comme ça sur simple bonne parole. Pourtant, je sentais que Sin était sincère. Il posa son téléphone devant moi, m'invitant à effacer son numéro afin que l'on mette à exécution ce que j'avais pu lui dire cette nuit. Oublie-moi ne nous revoyons plus. Oui bon j'avais parlé un peu vite à ce moment-là j'avais oublié bébé. Cependant, c'était pas l'envie qui me manquait d'effacer mon numéro et de le jeter dehors. D'ailleurs sur cet élan, je pris le téléphone et allais dans son répertoire. Je me ravisais après avoir eu un éclair de lucidité. Non, je devais rester calme et voir les choses avec un peu plus de maturité. Malgré tout je n'avais pas envie de rester sans rien faire. Je m'amusais donc à effacer le numéro de toutes les femmes de son répertoire sauf le mien. Après tout si il y avait des personnes importantes dans le lot elles finiraient par les recontacter. Je lui rendais ensuite l'appareil. " Je pense que tu ne m'en voudras pas de ne pas croire aveuglément tes paroles. Tu dis que je ne t'ai jamais envoyé aucun signal mais c'est pas vrai, plusieurs fois j'ai essayé de te faire comprendre mes sentiments. Mais t'as jamais voulu l'entendre tout simplement. Je suppose que c'est parce que tu ne ressens pas la même chose. " Bon on déviait du sujet là. Il fallait que je le dise tant que je m'en sentais le courage et que j'avais de l'assurance, sinon je sens que j'allais me dégonfler et c'était pas le but. " Ce que j'ai dit, à propos de s'oublier et de ne plus jamais se revoir, je le pensais sur le coup. Tu m'as vraiment fait du mal Sin. Mais les choses ne sont pas aussi simples. " Je respirais un peu plus, ayant l'impression que l'air se raréfiait, dire ce genre de choses n'était vraiment pas facile, encore pire que ce que j'imaginais. " J'ai essayé de te joindre toute la journée hier. C'était important, vraiment très important. Alors le fait que tu m’ait complètement zappé au moment où j'avais le plus besoin toi ça ne joue pas sur ma compréhension. " Je tourne autour du pot-là. Mais en même temps j'avais raison de lui reprocher ses choses. S'il avait simplement répondu à un de mes appels on en serait jamais arrivé là, tout se serait sûrement mieux passer. " J'ai quelque chose à te dire, et je ne sais pas du tout comment tu vas réagir face à ça. Ca va plutôt être à moi de te demander si tu veux faire comme si je n'existais plus pour toi. " Eh oui, si ça se trouve il allait tout simplement me zapper pour fuir ses responsabilités, je ne savais pas exactement de quoi le nouveau Sin était capable. " Sin... Je suis enceinte. De toi bien évidemment puisque je ne me suis pas amusé à allé couché avec d'autres hommes alors qu'on se voyait. " Ca ne m'a même jamais traversé l'esprit. Je me repenchais un peu en avant, posant ma tasse de café sur la table, ne le quittant pas des yeux, curieuse de voir sa réaction. " Alors, est-ce qu'on se connaît toujours? ".



Revenir en haut Aller en bas
you are the music in me
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1229-kim-sin-hyeok-la-star-entre-en-sce
avatar
more informations


 Quand le monde s'écroule... | Sam 15 Juil - 12:51

"
Quan le monde s'écroule
Sin ♢ Jin

⊱ How my heart was broken in ten secondes




Toujours en mode dans le cirage j'écoutais tranquillement ce qu'elle pouvait me dire en cette instant. Le fait est qu'elle m'envoyais déjà des tas de signes me laissais perplexe. Effectivement je ne voyais souvent pas grand chose mais si elle avait comme elle dit envoyer des tas de signaux j'aurais du en voir au moins un. Je relevais doucement la tête et la laissais alors continuer ne préférant pas la couper car elle semblait avoir besoin de dire quelques chose. Elle continuais donc en me remettant dans la tête que mon portable n'avais pas reçu ces appels et que je n'avais pas voulu lui répondre . Ce qui évidement était totalement faux car sans appel il n'était pas possible pour moi de savoir qu'elle avait besoin de me parler. Après tout on se voyais à ce moment là encore très régulièrement. J'aquiescais sans réel entrain puis la laissais encore une fois continuer sur une nouvelle qui me figeait dans un premier temps. Pourquoi serais ce moi qui ne voudrais plus la voir. Savait elle réellement ce qu'elle représentais pour moi. Je ne lui avait jamais dis mais pour moi elle était la femme parfaite mais que quelqu'un comme moi ne méritais aucunement. La femme inaccessible pour un pauvre type pour moi. C'est donc avec une certaine surprise que je l'entendais retourner la situation. Ce que je compris cependant c'est que j'avais effectivement fait une connerie assez conséquente hier. Les mots qu'elle me sortais ensuite me pétrifiais, elle avait du se rendre compte de ce geste mais ne semblais pas avoir relevé pour ne pas non plus rendre la situation plus compliqué qu'elle ne l'étais déjà. " Sin... Je suis enceinte. De toi bien évidemment puisque je ne me suis pas amusé à allé couché avec d'autres hommes alors qu'on se voyait. "Je la fixais un peu plus ouvrant un peu la bouche ne sachant pas si elle était en train de se ficher de moi ou bien encore qu'elle me disais ça pour encore me reprocher mon côté volage. Mon cerveaux s'arrêta un moment de réflechir et se bloquais sur le mot enceinte. Je fini cependant par baisser la tête regardant mes pieds pour essayer de remettre tout en place et d'enregistrer la nouvelle du mieux que je le pouvais. Je me saisissait ensuite de son café et le buvais d'une traite me brulant alors la langue un peu trop fort. Oui j'étais clairement en train de paniquer. Comment un type comme moi pouvais avoir un enfant maintenant.

« Tu es ….. enceinte  de combien ?  Non attend tu te moque de moi c'est ça ? Tu continue de faire ça pour me faire comprendre que je suis pourris comme mec c'est ça ? » Je reposais alors sa tasse et reprenais un peu de contenance et croisais mes bras sur mon torse. « C'est un test c'est ça ? Et bien si c'était le cas je peux dire que oui je serait encore heureux de te connaître mais pourquoi fais tu tout ça pour me prouver que je suis débile au juste. » Au vu de son visage je sentais bien que ce qu'elle me disais n'était pas anodin loin de là mais ma tête elle refusait de comprendre des mots asssez simple. Hier je m'étais rendu compte que Jin comptais énormément pour moi mais de là à dire que devenir père était quelque chose que j'envisageais pour tout de suite c'est me mentir et mentir à toutes les personnes que je pouvais croiser. J'étais moi même un enfant alors devenir adulte en une nuit je peux dire que ce n'étais pas forcément une chose qui m’enchantai. En revanche si tout cela était vrai alors je prendrais mes responsabilités surtout si c'est avec elle. « Euh Jin dis moi que tu fais juste ça pour me donner une leçon hum ? » Clairement je paniqué à cette idée mais je me rassurais en me disant que tout ça était une plaisanterie de Jin pour me faire comprendre que je devais arrêter de tremper mon biscuit dans d'autre crémaillère que la sienne. « J'avais tord je m'en rend compte Jin je serais maintenant sage promis. » Je lui prenais la main doucement me rendant alors compte que toucher sa main n'étais pas la même chose que de tenir la main de la fille de la veille . Je serrais ensuite cette main un peu forte m'attendant alors à ce qu'elle me fasse lâcher le tout me crier dessus et me dire de quitter la pièce car le test n'avais pas été une réussite.





MAUVAIS GARCON A PLEIN TEMPS


J'ai encore perdu mais sache une chose papa la prochaine fois je t'aurais. Cette herbe je vais pouvoir la fumer tu verras.© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le monde s'écroule...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» TV5 Monde en HD c'est pour quand ?
» Forum invisible vu par tout le monde !
» sondage région du monde !
» [Résolu] Quand à l''usage des dd tournant à 4 500 tmn
» editeur de monde 3d

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
wassup daegu. :: DAEGU 대구 :: DONGSEONG-RO 동성로 :: Rodeo Street-
Sauter vers: