Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

aidez-nous faire à décoller et promouvoir le forum en votant sur les topsites !
bienvenue sur wassup daegu, le forum a ouvert le 23/10/16 !
la partie histoire de la fiche de présentation est désormais obligatoire, mais totalement libre !
une fois que vous êtes validés, n'oubliez pas de remplir les champs de votre profil !
pensez à remplir votre fiche rps pour éviter d'être supprimés !
la version 11 a débarqué sur le forum le 7/09/17 ! ❅
bravo à yun karma et shim bae, nos membres du mois
venez voir la maj par ici !
pour en savoir plus sur l'intrigue c'est parici !

Page 1 sur 1
propriété de minhoe
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1652-bubblegum-bitch
avatar
♢ Messages : 1382 ♢ Arrivée : 13/11/2016 ♢ Pseudo : weasley, weas, w ♢ Wons : 2597 ♢ Avatar : kth ♢ Crédits : ♡cez

♢ Occupation : et sous la chaleur des regards, l'agressivité des appareils photos et la douceur des pinceaux il renaît. un nouveau lui prend place, s'empare de son corps et il joue son rôle à la perfection. presque comédien, il joue devant la caméra. c'est un bon petit pantin et ils semblent en raffoler. top modèle, c'est ce qu'on raconte. victime de lui-même, c'est ce dont il se rend compte.
♢ Age : l'alcool, la drogue et la cigarette dessine des esquisses sur ses joues, son front, son menton; trompe l’œil, mensonge et fausseté. le voilà obligé de se recouvrir d'artifice pour paraître son âge. vingt-trois ans, le regard vide, le coeur déshydraté de désirs et les pensées assombries par un orage.
♢ Situation : son regard embrase sa peau de mille feux; il fond, se débat mais s'attache à cette volupté dangereuse qu'offre son être. il fond pour le diable qui l'accueille bras ouvert.
♢ Yours :

 double up,, ((seonghee)) | Mer 26 Juil - 21:32



la fatigue creusait de plus en plus son visage. la beauté dont il avait hérité semblait n'être qu'un lointain souvenir. les cernes ornaient ses yeux, accentuant les nuits de sommeil qu'il avait délaissé, les creux de ses joues n'étaient que le résultat de sa trop grande addiction à l'alcool et à la cigarette. itô yui n'était plus qu'une coquille vide, un être inerte, un zombie. et sous la lumière indécente de l'écran d'ordinateur, son visage semblait être celui d'un fantôme. il lisait les mots, qui défilaient sur sa page, en rythme avec le bruit de clavier des autres élèves présents. du coin de l’œil, il pouvait observé seonghee-- une vague connaissance, s'il pouvait dire ainsi. yui n'était pas étranger au paraître, à la mascarade médiatique, néanmoins, croiser seonghee pratiquement tous les jours et faire comme s'il ne lui avait jamais parler lui laissait un arrière goût dans la bouche. peut-être parce que c'était elle qui en avait décidé ainsi, ne laissant aucun choix à yui. tout le monde savait que le châtain adorait avoir le dernier mot, qu'il aimait être maître de ses actes. cette ignorance la plus totale, il ne la faisait pas de son plein gré. il l'appliquait seulement parce qu'elle lui avait été demandée, et yui détestait ça. être renfermé dans une cage. être renfermé derrière les paroles de quelqu'un. perdu dans ses pensées, il tapa inconsciemment, dans la barre de recherche, un blog dont il lisait chaque mot avec une concentration extraordinaire et une admiration totale. c'était le petit réconfort quotidien de yui. pouvoir lire quelqu'un qui partageait ses opinions, pouvoir dire ce qu'il pensait sans être jugé. ce qu'il attendait, depuis la veille, était une réponse à sa grossière exclamation et question. il aimait converser anonymement avec cette personne. cependant, lorsqu'il vit ce que l'utilisateur lui avait répondu, il fronça les sourcils, quelque peu surpris. la réponse était courte, sèche mais violente. il commença à écrire un commentaire, voulant s'expliquer. tout n'était qu'un q u i p r o q u o, un fâcheux malentendu. et soudain, alors qu'il écrivait son commentaire, ses mains se mirent à trembler. il était nerveux, presque apeuré de perdre son seul moyen d'expression. cette plateforme, ce blog, ces conversations étaient son seul échappatoire. yui avait besoin de faire entendre le cri qu'il poussait au fond de son être, il avait besoin de s'éloigner de la réalité qui l'entourait mais surtout, il avait besoin qu'on le comprenne, qu'on lui dise que c'est normal de penser à ce qu'il pense, qu'il est normal, et que tout va bien. cliquant d'une façon hésitante sur « envoyé », il inspira profondément, essayant de calmer son coeur qui risquait de s'enfuir --bien qu'il soit déjà parti il y a des années.

v o u s  a v e z  é t é  b a n n i s  d ' a c c è s  d e  c e t t e  p a g e.

la bouche se tordant en une grimace, les paupières clignant rapidement, yui laissa sa main tomber sur sa cuisse. « et merde ! » sa voix résonna dans la pièce. certains regards noirs se tournèrent en sa direction, mais il s'en fichait. la colère faisait rage dans son corps; il avait besoin de décompresser, de partir de la pièce, de quitter cette université... il avait besoin de crier, d'extérioriser ce qu'il ressentait, de rétorquer que tout n'était qu'un simple malentendu, que la personne avait mal compris. ses iris croisèrent rapidement celles de seonghee. il détourna le regard, aussitôt énervé de la voir dans la même pièce que lui (s'ils devaient s'ignorer, pourquoi traînait-elle toujours là où il se trouvait ?!). si cette personne, qu'importe qui elle était, était aussi susceptible, ce n'était pas son problème. renforcé dans l'idée que ce bannissement était complètement puéril --yui n'aimait pas se remettre en question-- il se mordit la lippe inférieure et s'insurgea égoïstement contre la personne. elle venait de lui retirer un bonheur quotidien et yui abhorrait ceux qui déchirait un peu plus la personne qu'il était.


Revenir en haut Aller en bas
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♢ Messages : 734 ♢ Arrivée : 27/06/2017 ♢ Pseudo : mari ♢ Wons : 941 ♢ Avatar : Lisa - blackpink ♢ Crédits : suture - noh jin hyun - kibum
s a l e t é


aussi claire qu'un clair de lune
avec l'innocence de l'ennui
dessinant son esprit égaré
s e o n g h e e
♢ Age : l'âge d'une jeunesse envieuse ;
♢ Situation : En couple ; mais se fiche éperdument de l'être aimé

 double up,, ((seonghee)) | Ven 28 Juil - 1:18


Amour
Am-our
Ouragan amnésique ; en somme ?
L’humain lui-même ne connait ce terme
Pour cause ; il contient en lui-même cinq définitions dans un simple
Dictionnaire.

----

Heeme ; c’était l’échappatoire, un véritable étalement d’une vérité enterrée et amochée à coups de pelle. Heeme existait depuis plusieurs années, a subsisté après la drogue de l’enfer, la drogue des cœurs, des esprits et des pensées défigurées. Le pseudonyme était toujours utilisé, machine d’idées éternelle, survivant à chaque crise que les fans ne connaîtront jamais.
Heeme, philosophe d’or aux écrits sophistiqués, connus, venant d’un certain génie par ses multiples théories ! Seonghee aimait Heeme, adorait sa propre création par les rencontres qu’elle y faisait. D’autres esprits, similaire au sien, s’abreuvant de ses paroles, rétorquant de multiples choses l’intéressant. Son site était – qualification flattant l’égo de la créatrice- une réunion de personnes à l’intelligence supérieure, à la réflexion délurée, trop délurée (délabrée ? Seuls eux savent) pour la population classique, qui ne chercherait à comprendre une phrase des écrits à succès.
Seonghee, oscillant entre le travail et l’amour de la réflexion, allait ouvrir une conversation, un sujet privé avec un débateur à la pensée mitraillée ; des pensées similaires, anciennes et murées en leurs démons. Ils se livrent, délivrent leurs masques, ces mécréants ! Alors, passant une importante partie de son temps en salle informatique, elle conversait, le vide opérant dans une concentration sans faille
Concentration silencieuse
Concentration enfoncée à l’intraveineuse, en seule thérapie de cet ancien génie fou, l’ayant rendu si vulnérable !

-------
Mécontentement
Quant à sa compréhension d’une chose qu’elle définit comme absurde
Malheur à l’être derrière l’écran
Touchant son point faible, et détruit subitement
Sans nulle explication !

------

L’air noir et l’esprit embrumé ; l’héritière s’insurgeait du nouveau message de l’être avec qui elle échangeait. Qu’était-ce, cette chose grossière nommée réponse ? De la bêtise, pure et idiote bêtise détruisant l’argument. Elle fulmine, seonghee de ce qu’elle parcourt sur l’écran, ses ongles martèlent la bureau avec une effroyable constance : le signe de la fin, du rejet.
Heeme eut donné comme thématique la base de l’amour ; elle se questionne sur le terme, sur l’utilité, sur la dévastation de sa mauvaise compréhension
De ses anciennes et profondes
Déceptions
De ce cruel
Abandon.
L’interlocuteur, semblant s’adonner à l’illogisme apparent, demandant les causes de telles hyperboles quant à la souffrance amoureuse écrite par de nombreux écrivains torturés.
Seonghee, par habitude était d’une ouverture d’esprit lors d’un simple débat, mais elle prit la question comme une hideuse moquerie ; moquerie de l’écriture, moquerie de l’hyperbole, moquerie de la souffrance née d’amour. Une véritable déception s’échappant d’un soupir contrôlé par le masque social ; dans son interprétation, elle y voyait de l’ignorance, une ignorance telle que le masque s’atténuait. Elle s’autorisait en public à froncer les sourcils, dessiner un énervement pur sur son faciès angélique et admiré. L’amour, une chose servant positivement à l’évolution ?
I m p o s s i b l e
C’est inutile l’amour, ça perfore le cœur et perce chaque organe d’une aiguille dorée ; elle ne voulait pas raviver un seul souvenir de cet ancien être aimé à l’obsession, mais sa rage s’accroissait à la lecture de cette vulgaire question.

Fermeture d’esprit, enfant vexée tapant le clavier comme elle frapperait le démon ; sa réponse très (trop) mystérieuse démontrait cette fâcheuse colère, cette colère bannie des dieux ! Elle jetait quelques coups d’œil à la populace en enterrant les dialogues futurs ; aperçu sans attention particulière yui, le dénommé apollon coréen, relation fantôme qu’elle utilisait autrefois aux photos. Il était souvent derrière un écran, lui aussi, mais ce constat fut immédiatement fiché comme inintéressant.
Soupir ; elle se tâtait à cruellement bannir l’inconnu, après avoir tapé des mots agressifs, agressifs d’une manière contextuelle.
Agressif par leur curieuse fermeture d’esprit, inhabituelle
On a touché la déesse, grand dieu !

- Amour, étymologie : affection en latin.
« L’affection » ; chose pouvant détruire par ce terme vague.
C’est idiot, naif et utopique de croire en cette étymologie. Avez-vous réellement vécu l’enfer ?
Décevant et ennuyeux.
Bonne continuation.
Heeme.


Curieuse rage que voilà ! Dans cet élan mêlant l’insupportable et l’étouffement qu’elle pensait sentir en son être, elle s’activa ; elle, Heeme, bannissait le membre sans remord, pour cette seule remarque détruisant son estime au plus haut.
C’était, en soi, une malheureuse exclusion ! Dont elle fit mine de s’importer intérieurement, débarrassant ses affaires rapidement ; alors que son masque reprenait ses droits, elle jetait un coup d’œil aux personnes connectés. Le pseudonyme de l’intéressé s’affichait
Et elle allait en détruire sa base
En un seul et dernier
Clic !

Quelques secondes s’écoulèrent, secondes d’un court remord, remord entrecoupé par – et merde ! – une haute et vulgaire plainte, attirant son regard curieux. Yui. Les orbes se croisèrent, il fuyait, comme alarmé. Tout comme les insectes autours chuchotaient, les voix grouillaient et grinçaient à l’oreille de la demoiselle lassée de l’humain.
Le mannequin pouvait-il reprendre bonne figure ? Elle connaissait la bonne image du personnage, elle l’avait assez exploité ; et, dans l’agacement dans lequel elle baignait encore –le masque feignait le contraire par la neutralité, en vain- elle éleva la voix, fit silence quant à la normalité humaine autour des deux adultes avant de s’approcher du jeune homme. Jeune homme qui, à l’opposé d’elle, était encore défiguré par des traits bien particuliers !

- Yui ? Ca va ? Nous sommes en public, souriez pour les regards et feignez l’inquiétude même dans une salle de travail ! Ton ordinateur a un problème ?

Question dans le vide, c’est l’image merveilleuse qui la rattrape. Elle ignorait le garçon depuis qu’elle l’eut aperçu par son apparente inutilité, alors qu’à présent, elle fit mine d’observer l’écran de l’appareil, à la recherche d’un problème quelconque -----

v o u s  a v e z  é t é  b a n n i s  d ' a c c è s  d e  c e t t e  p a g e.

Silence. Masque effondré à la seconde par la surprise ; elle se penche, vérifie le lien, son lien de son site ses œuvres ses dires ! L’enfant écarquille les yeux, un instant crédule, statue de glace nullement cachée par le masque social.
Réveil ; contraste monstrueux apparaissant par un sourire tourné vers le mannequin. Un sombre éclaircissement, elle a comprit sa malchance Seonghee, elle a comprit que ses réelles pensées ont été transmises à une personne méconnue mais trop, trop connue.


- Tu as été banni d’un site ? question posée d’un ton plus bas, elle ne veut pas déranger ou que son esprit dérangé se reflète encore, envers celui qui la connait déjà trop, inconsciemment Je vois ! Je ne peux pas t’aider, j’en suis désolée, je dois y aller rapidement...

Sèche
Avec un rictus effrayant
Encore sonnée par son hypothèse, fixant le bannissant avec une certaine
Colère

- C’est un forum de discussion, n’est-ce pas ? regard jamais vu, curieusement lourd à l’habitude, regard analysant l’éventualité, le ton s’avérait un poil agressif, le corps répondait à l’anarchique et oubliait qu'elle disait partir ; mauvaise curiosité que voilà Tu es bannit depuis combien de minutes, exactement ?question idiote et illogique que voilà, lancé sous la panique cachée !

Elle priait
Pour que l’inconnu ne soit, au grand jamais
Lui.
Et qu’il ne comprenne pas qu’elle a magné l’arme de
Son
Exclusion.

honte à la découverte
BY MITZI

Revenir en haut Aller en bas
 
double up,, ((seonghee))
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Une bretelle double...
» Double Negative Jobs
» graver un dvd double couche
» [Résolu] Menu démarrer win xp (programmes en double)
» Un double cadre "forumline" autour des forums

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
wassup daegu. :: beojnamu university :: le campus-
Sauter vers: