Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

aidez-nous faire à décoller et promouvoir le forum en votant sur les topsites !
bienvenue sur wassup daegu, le forum a ouvert le 23/10/16 !
la partie histoire de la fiche de présentation est désormais obligatoire, mais totalement libre !
une fois que vous êtes validés, n'oubliez pas de remplir les champs de votre profil !
pensez à remplir votre fiche rps pour éviter d'être supprimés !
la version 11 a débarqué sur le forum le 7/09/17 ! ❅
bravo à yun karma et shim bae, nos membres du mois
venez voir la maj par ici !
pour en savoir plus sur l'intrigue c'est parici !

Page 1 sur 1
staff of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1919-moon-1204-am
avatar
♢ Messages : 1431 ♢ Arrivée : 29/10/2016 ♢ Pseudo : zicolène is bae. ♢ Wons : 3730 ♢ Avatar : dean la botey (hyuk kwon -bae-) ♢ Crédits : @skate vibe (ava)

♢ Occupation : tatoueur dans une boutique douteuse; mécanicien pour masquer les combines, les deals qu'il fait, l'illégalité.
♢ Age : vingt-deux années d'errance.
♢ Situation : le cœur qui bat mais il ne sait pas pour qui. il n'y a qu'elle pour le faire se questionner.
♢ Yours : kyung nam, joo inho, sato kei, jeon jinsun

 (( nuit noire )) - 2hy | Dim 17 Sep - 14:25

Et c'est toujours la même chose. Les clients qui défilent, les yeux noirs qui se cherchent et les sourires qui s'étirent. L'aiguille qui laisse l'encre s'imprégner, marquer les peaux diaphanes. Et puis vient le bal des billets, le tatouage recouvert et la petite clochette qui sonne la fin. Hyo, il compte. Un, deux, trois. Les liasses; il les range. Direction le coffre, jamais trop de prudence. Et il regarde les noms inscrits pour demain; il soupire. Lui, être blasé comme à l'accoutumée. C'est sans trop penser qu'il vient se laisser tomber dans le canapé. Bruit lourd, sourd quand il atterrit. Et l'autre tatoueur fait pareil. La fin de journée, toujours le même rituel. Une bière qu'on lui tend et lui, il l'accepte. La vie est douce, surtout quand le signe fermé est là. De l'extérieur, ça ressemble pas à un salon de tatouage et c'est bien le but. Illégalité prenante. Et ils viennent à parler, à raconter n'importe quoi. Le liquide s'amoindrit dans la bouteille, les rires sont de plus en plus forts. Et l'autre, il finit par regarder sa montre. Yeux grands ouverts; il doit décamper. Il a une femme et elle lui fera la peau. ça, c'est bien un truc qu'Hyo ne vivra jamais. Ouais, ça n'a pas de sens, hein ? Alors il est temps de plier bagage. De récupérer ses affaires, de refaire un dernier tour et puis de fermer la porte. Ah, on aime pas les visites interdites. Il range précieusement les clés. Et c'est sous la lumière douteuse des lampadaires qu'il commence à marcher. Les rues, elles sont quasiment désertes. Personne n'a envie de croiser les gens d'ici et ça se comprend. Hyo, il se perd dans ses pensées. Ses yeux, ils dérivent vers le haut. La lune est de sortie, elle éclaire un peu plus les ruelles sombres. C'est joli, presque idyllique. S'il avait eu l'appareil photo, il aurait capturé le moment. Sauf qu'il n'a rien alors l'idée disparaît bien vite. Elle s'efface de son esprit et on lui remet les pieds sur terre lorsqu'un objet non-identifié vient croiser son chemin. Un obstacle sur le sol. Merde. Il lui porte de l'attention pendant deux secondes; sauf que vient quelque chose d'encore plus attrayant. 7

((  ê t r e     i n a t t e n d u  ))


Il y a une silhouette au loin. On parle pas d'une petite racaille, non celle-ci est gracieuse. Il y a des cheveux blonds, couleur de la lune; des yeux qui lui semblent perçants. C'est pas logique, pas normal. Une fille, belle qui plus est. Alors Hyo, de ses petits yeux noirs; il la détaille. L'air innocent, visage doux. Poupon même. Mais princesse, qu'est-ce que tu fais là ? Et il y a comme un instinct qui se réveille. P r o t e c t i o n.  Il se dirige vers elle. Ils sont seuls dans cette rue, aucun doute n'est permis. Et c'est sans trop savoir pourquoi qu'il parle. « Tu devrais pas traîner ici. » A v e r t i s s e m e n t. T'es bien trop belle. Mais ça, il ne le dit pas. « C'est dangereux, surtout pour une fille comme toi. » Mais Hyo, de quoi tu te mêles ? Ange-gardien dans la nuit, sous la lune et avec sa semblable. Juste une inconnue mais sa voix résonne tout de même. Il ne voudrait pas qu'il lui arrive quelque chose.




Revenir en haut Aller en bas
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1794-poupee-de-chiffon-hyeja
avatar
♢ Messages : 125 ♢ Arrivée : 22/07/2017 ♢ Pseudo : mimi geignarde / rarity ♢ Wons : 195 ♢ Avatar : jinsoul (loona) ♢ Crédits : neo venus

♢ Occupation : privée de sortie depuis sa naissance, elle découvre pleinement la vie depuis le mystérieux décès de son paternel, cette fameuse nuit.
♢ Age : vingts longues années enfermée entre ces murs de verre.
♢ Situation : amoureuse de liberté, mariée à un inconnu.

 (( nuit noire )) - 2hy | Dim 17 Sep - 15:28

Elle avance dans l’obscurité de la nuit, elle profite de cette liberté encore nouvelle, encore inconnue à ses yeux innocents. Sa silhouette fine file et se faufile dans les ruelles sombres. Ses pas la guident au travers de cette ville qu’elle n’a pu explorer qu’à travers de livres abîmés. Ces guides touristiques qu’elle a lu et relu, qu’elle connait par cœur sachant prévoir ce qu’il se passerait à la page suivante. Hyeja en connaîtrait presque Daegu comme s’il elle y avait vécu pleinement, comme si elle n’avait pas été enfermée. Elle a vécu au travers de livres, sa liberté imaginaire s’y trouvant. Mais Hyeja ne connait pas si bien les extérieurs. Hyeja se perd dans les ruelles qui se ressemblent, se suivent, s’emboîtent, forment un labyrinthe pour la poupée. Elle avance dans cet inconnu, yeux fermés et tête baissée. Elle essaye de se convaincre qu’elle sait où elle se trouve, qu’elle n’est pas perdue, qu’elle rentrera sans encombre chez elle, où son frère l’attend. Sa tête lui dit de rebrousser chemin, mais son cœur avides de découverte prend le contrôle de ses jambes fines et les fait déambuler sans but précis. Ses pas résonnent, forment des échos entres les murs délabrés qui entourent la demoiselle, ceux sur lesquels sa mains frôlant, noircissant le bout de ses doigts. Elle longe les murs, suit leur direction, la mauvaise direction.

(danger)

Leurs regards se croisent, leurs pupilles s’ancrent de celles de l’autre. Un silence de plomb brisé par la voix de l’homme. Elle ne le connait pas, la peur prend possession de son être, sans décroché ses iris de l’homme. Son visage se veut bienveillant, ses dires se veulent prévoyants. Sa voix résonne dans la tête de Hyeja, ses paroles marquent son esprit et ne font que nourrir la peur dont elle fait preuve à l’instant même. Mais Hyeja est têtue, Hyeja n’écoute pas les autres, elle n’écoute que Byung. Visage crispé par la frayeur, elle feint l’indifférence. Ses sourcils se froncent faiblement et son regard n’en devient que plus perçant. « Je sais très bien où je suis. » mensonge. « Je n’ai pas besoin d’avertissement d’inconnu, ni d’aide. » maladresse. Hyeja se croit guerrière, Hyeja se croit invincible dans ce monde bien plus cruel qu’il n’y paraît. Elle porte le nom de Ahn, ce nom qui la protège de tous les dangers à ses yeux. Hyeja se pense prédateur alors qu’elle n’est que proie. La proie du danger qui l’entoure, proie du danger dans lequel elle s’est jetée inconsciemment. Elle tourne les talons, elle fait dos à l’inconnu aux conseils bienveillants.

(angoisse)

Elle s’enfonce dans la pénombre, s’éloigne de son bon samaritain, de son ange-gardien nocturne. Son regard de mouton apeuré scrute les détails de la rue. Était-elle déjà passée par ici ? Hyeja ne sait pas se fixer, les ruelles se ressemblent toutes bien qu’elles soient différentes. Des voix parviennent jusqu’à ses oreilles, elle a l’ouïe fine. Son cœur s’emballe et son pouls s’accélère soudainement. La princesse de la lune fait volte-face, elle fait demi-tour et prend la fuite. Elle revient sur ses pas, mais c’est trop tard. Leurs yeux de prédateurs de la nuit se sont posé sur sa silhouette gracieuse, elle est comme un mouton au milieu de loups affamés. Hyeja se dépêche, mais elle ne court pas afin de ne pas trahir sa peur. Elle ne regarde pas derrière elle, ni devant elle. C’est de cette manière qu’elle le bouscule. Il n’était pas encore parti loin. Dieu merci. Ses iris le supplient de l’aider sans que la belle s’en aperçoive ; ses yeux sont la porte de son cœur, bien trop facile de lire en elle.




FREEDOM
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
staff of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1919-moon-1204-am
avatar
♢ Messages : 1431 ♢ Arrivée : 29/10/2016 ♢ Pseudo : zicolène is bae. ♢ Wons : 3730 ♢ Avatar : dean la botey (hyuk kwon -bae-) ♢ Crédits : @skate vibe (ava)

♢ Occupation : tatoueur dans une boutique douteuse; mécanicien pour masquer les combines, les deals qu'il fait, l'illégalité.
♢ Age : vingt-deux années d'errance.
♢ Situation : le cœur qui bat mais il ne sait pas pour qui. il n'y a qu'elle pour le faire se questionner.
♢ Yours : kyung nam, joo inho, sato kei, jeon jinsun

 (( nuit noire )) - 2hy | Dim 17 Sep - 18:58

Il y a de l'imprévu quand il croise son regard. Sa silhouette et ses yeux qui lui paraissent si noirs. Peut-être que c'est à cause de ses cheveux; si blonds, si clairs. Apparence lunaire, comme une chimère. Mais elle est bien réelle. Ils se regardent, se dévisagent mais Hyo, il casse tout. Brise le silence de sa voix. Avertissements qui font écho, résonnent. Elle a l'air si fragile. Poupée de chiffon, on voudrait pas que tu te blesses. Mais à ses mots, il ne réagit pas. Son visage; elle a l'air indifférente, comme si la peur ou juste les paroles d'Hyo ne l'atteignaient pas. Sourcils froncés, yeux troublants (troublés peut-être). Il aurait bien ri à ses mots mais ce n'est pas le moment. Il écoute, oreille attentive. Elle semble si sûre d'elle. Se croit-elle invincible ? Probablement mais elle ne serait pas la première. Il y a toujours un moment où tout le monde le pense, y croit bien trop et chute après. « Si tu le dis. » Simple réplique. Il n'y a pas d'égo blessé. Elle verra par elle-même. Il a voulu l'aider, elle a refusé. Il n'insistera pas. Il la regardera pourtant. Peut-être qu'il se demande d'où elle tient cette certitude, celle de n'avoir besoin de personne. M'enfin, même si sa crédibilité n'est pas bien grande; elle part. Elle lui tourne le dos, se barre. Nuit noire, encore. Et Hyo, il reste comme paralysé. Immobile, sans grande envie d'avancer. Il continue de la détailler. Elle semble regarder les murs, se fondre dans la pénombre. Et lui, il l'observe. Tout est une question de perspective.

(( où vas-tu ? ))

C'est d a n g e r e u x  là-bas mais pourtant elle continue d'avancer, de disparaître un peu plus. Pourquoi tu pars ? Mais Hyo, il ne va pas la rattraper. Elle a choisi, pas vrai ? Et puis ça aurait été contre sa volonté. Lui, il respecte. Même les mots qu'il ne comprend pas. Il accepte, pas d'autre choix. Et il se retourne, commence à faire quelques pas. Pourtant, c'est une allure lente. La tête hantée par cette image, la sienne. Il hésite. Devrait-il tout de même la rattraper ? C'est pas convenable de l'abandonner comme ça. Et ce serait pour son bien, pas pour la contraindre à quoi que ce soit. Hésitations, soupirs. Mais non. Rien ne se passe, temps de la réflexion. Il imagine le pire. Il y a des groupes pas très fréquentables, des gars aux intentions peu louables; surtout qu'on est belle sous la lune. Belle et bien seule. A b a n d o n n é e . Alors il s'apprête à se retourner pour aller la chercher ou bien juste hésiter pour repartir. Sauf qu'on le bouscule. Hyo, il n'a pas beaucoup avancé c'est sûr. Et il se retourne pour croiser son regard. Y'a comme un instant où son esprit se vide. Il ne comprend pas. Elle. Encore. Mais il entend les voix lointaines, les rires. Il n'avait pourtant rien perçu mais c'est comme si les bruits s'étaient approchés. D'autres silhouettes au loin. Mais lui, il est toujours perdu dans ses yeux; dans les iris noires qui crient, supplient. à l'aide. Il faut agir. Elle a trahi sa peur et il doit bien l'aider. D e v o i r . Et un groupe de garçons sort de la même ruelle dont elle semblait revenir. Ils rient, bières à la main, cigarettes allumées. Il faut les dissuader, leur montrer qu'elle n'est pas une proie. Alors Hyo, pour une fois - il prend les devants. Il la regarde et puis il parle assez fort pour qu'ils entendent. « T'es enfin là. Dépêche-toi, on va être en retard au cinéma. » M e n s o n g e mais il n'y a qu'eux deux qui le savent. Il lui attrape la main et la tire au loin. Poigne ferme autour de son pauvre petit poignet. Heureusement que c'est lui et pas l'un d'entre eux qui l'a à ses côtés. Et ils s'avancent dans les rues, direction a i l l e u r s . Où ? C'est une bonne question. Hyo ne veut juste plus entendre leurs rires, leurs commentaires (déplacés). Ils doivent disparaître et ils le font. Et puis finalement il s'arrête. Ses yeux croisent les siens et il lâche sa main. Bizarrement, ça n'avait pas été dérangeant. M'enfin peu importe. « Toi qui disais que tu n'avais pas besoin d'aide. » Ce n'est pas un reproche, juste un fait. « ça te prend souvent de te balader seule dans des ruelles sombres ? En plus quand il fait nuit ? » Ton m o r a l i s a t e u r . Peut-être un peu mais faut bien lui dire. « Ici, il se passe des choses pas très jolies. » Euphémisme même. « Et y'aura pas toujours quelqu'un pour te sauver la mise. » Triste v é r i t é.



Revenir en haut Aller en bas
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1794-poupee-de-chiffon-hyeja
avatar
♢ Messages : 125 ♢ Arrivée : 22/07/2017 ♢ Pseudo : mimi geignarde / rarity ♢ Wons : 195 ♢ Avatar : jinsoul (loona) ♢ Crédits : neo venus

♢ Occupation : privée de sortie depuis sa naissance, elle découvre pleinement la vie depuis le mystérieux décès de son paternel, cette fameuse nuit.
♢ Age : vingts longues années enfermée entre ces murs de verre.
♢ Situation : amoureuse de liberté, mariée à un inconnu.

 (( nuit noire )) - 2hy | Dim 17 Sep - 23:19

Sa main délicate enlace son maigre poignet, il la tient fermement pour ne pas qu’elle s’échappe. Ses mots lui paraissent incompréhensibles les premières secondes, Hyeja ne comprenait pas ce qu’il racontait au premier abord. Puis elle comprit. Il l’aidait. Il lui offrait son aide, cette aide qu’elle avait refusée quelque minute plus tôt avec toute la délicatesse qu’elle puisse posséder. Elle l’avait envoyé sur les roses, mais il lui tendait sa main une seconde fois. Ses yeux emplis de peur et d’incompréhension, mais aussi de gratitude. Hyeja se pensait capable d’affronter n’importe quel danger, mais elle a fait demi-tour face au premier qui s’est présenté devant elle. Mais il était là pour sauver la poupée perdue dans l’obscurité. Des mots voulaient sortir d’entre ses lèvres, elle voulait faire résonner sa voix à son tour, lui répondre et prendre parti. Sa gorge nouée par les différentes émotions qu’elle a pu ressentir pendant ce laps de temps trop court, aucun son ne sort de sa bouche. Ses yeux observent le visage de l’inconnu, y cherchant une quelconque émotion, un quelconque indice sur ce qui allait se passer ensuite. Mais elle n’a pas le temps, la voilà occupée de le suivre sans avoir le choix ; il ne l’avait toujours pas lâchée. Son corps est trop fragile et elle n’a pas assez de force pour s’en défaire, pour s’en libérer. Mais en avait-elle seulement l’envie, de se détacher de cette main protectrice, de cet ange gardien placé sur son chemin.

(soulagement)

Hyeja respire, Hyeja se sent en sécurité. Elle a été idiote de poursuivre son chemin malgré la mise en garde de celui qui l’a finalement sauvée. Leurs regards se croisent encore et se lâchent difficilement, Hyeja trouvait quelque chose d’hypnotisant dans les iris de son vis-à-vis. Il libère sa main et c’est un sentiment d’insécurité qui s’empare d’elle dû à ce geste. Ses mains se joignent et se triturent, démontrant sa gêne face à son propre comportement. Enfant insouciante, gamine inconsciente, sa notion du danger n’est pas encore totalement établie. Belle gardée à l’intérieur d’une tour d’ivoire pendant trop longtemps. Hyeja a passé vingt ans à rêver de liberté, oiseau en cage privé de voler dans le ciel. C’est dans une mafia que Hyeja est en sécurité, c’est en dehors qu’elle est en danger. Poupée trop téméraire et têtue, elle fonce droit vers ce qui peut la détruire. L’homme ne se prive pas de lui faire remarquer son imprudence. Ses mots la percutent et la secouent ; Hyeja se rend compte des risques qu’elle aurait pu prendre, du précipice dans lequel elle se jetait. Elle reste muette quelques minutes. Le silence loin d’être pesant. Elle pense, elle réfléchit. Elle se remet de ses émotions doucement, calmement. Ses yeux se perdent sur ce qui se présente autour d’elle ; elle ne connaît rien.  Elle repose alors ses pupilles brillantes sur l’homme devant elle, fâcheuse habitude de regarder tout le monde droit dans les yeux. « Je me sens libre la nuit, c’est pour ça que je sors. » C’est avec assurance qu’elle le dit, mais comprendra-t-il cette envie ´démesurée de liberté ?

(gratitude)

« Merci. Mais pourquoi m’avoir aidé alors que j’ai refusé la première fois ? » Elle laisse alors sa voix enfantine et mélodieuse s’emparer de ses oreilles et de ses tympans qui vibrent grâce aux ultra-sons qu’elle aura émis. Cette question lui brûlait les lèvres depuis quelques instants, ne comprenant pas elle-même pourquoi cette question avait tant d’importance à ses yeux. La brise fraîche vient refroidir son épiderme, souffle dans ses cheveux blanchis qui se soulèvent peu. Cette couleur peu naturel, peu commune, qu’elle a choisi pour ressembler à son frère. Hyeja réagit toujours dans l’extrême, elle n’a pas de juste milieu. Hyeja elle est pas raisonnable, au point qu’elle en refuse l’aide de celui qui ne lui voulait que du bien pour se jeter dans la gueule du loup.





FREEDOM
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
staff of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1919-moon-1204-am
avatar
♢ Messages : 1431 ♢ Arrivée : 29/10/2016 ♢ Pseudo : zicolène is bae. ♢ Wons : 3730 ♢ Avatar : dean la botey (hyuk kwon -bae-) ♢ Crédits : @skate vibe (ava)

♢ Occupation : tatoueur dans une boutique douteuse; mécanicien pour masquer les combines, les deals qu'il fait, l'illégalité.
♢ Age : vingt-deux années d'errance.
♢ Situation : le cœur qui bat mais il ne sait pas pour qui. il n'y a qu'elle pour le faire se questionner.
♢ Yours : kyung nam, joo inho, sato kei, jeon jinsun

 (( nuit noire )) - 2hy | Lun 18 Sep - 21:49

Le mensonge qui passe la barrière de ses lèvres. Aucun regret pourtant. Il l'a regardée; mais il les a vus. Eux, ce dont elle ne devrait pas s'approcher. Proie dès la nuit tombée. Et vu la noirceur du ciel et l'absence de néons entre tous les murs gris, personne ne pourrait la sauver de leurs griffes. Alors il faut l'emmener maintenant; faire d'elle quelqu'un de différent. A m o u r feint. Rendez-vous, meilleure excuse et la plus crédible pour partir sans encombre. Ses doigts qui entourent le poignet de l'inconnue; Hyo serre juste assez pour qu'elle suivre le mouvement. Il ne pense pas à la sensation de sa peau contre la sienne. Non, juste à avancer. Déguerpir. Et ils y arrivent. Au loin, vers la l i b e r t é. Elle n'a rien dit. Elle est restée muette et lui aussi. Le trajet a été silencieux, seulement bercé par les échos, les rires lointains, toujours plus. Soulagement qui l'envahit et puis il lâche. Libère la belle captive. Il respire. Comment aurait-il pu dormir en la laissant là-bas. C'était pas possible. L'abandon, il n'en voulait pas. Surtout en sachant ce que ça faisait. Situation différente mais sentiment équivalent. Leurs yeux, ils semblent comme aimantés. Les orbes qui se rencontrent, ne se lâchent plus. Il y a comme quelque chose d'hypnotisant. Peut-être est-ce la lumière de la lune.

(( d o u x    r a y o n s     d e     l a    n u i t ))

Hyo parle. Les mots ne sont pas forcément doux. Pourtant, ce n'est pas méchant. Du factuel; de l'attention. Son intérêt, il est démontré. Trahi. Et lorsqu'il a fini, ses yeux dérivent vers les mains de la demoiselle. Elles bougent dans tous les sens. Elle les triture; nervosité ? Peut-être qu'elle se rend compte du danger. Des rôdeurs et des coins peu fréquentables à des heures pareilles. Hyo, il n'en a à vrai dire aucune idée. Il ne lit pas les esprits, même si ce n'est pas l'envie qui manque. Et il attend. L'air de rien, les yeux qui alternent entre la lune et la poupée. L'atmosphère n'est pas pesante. Y'a pas besoin de mots, ni de rire ou de bruit. Juste leurs respirations, c'est suffisant. Muette et lui aussi. Et il y a comme un électrochoc. Leurs yeux qui se croisent à nouveau. Ils existent. Secondes qui défilent et sa voix retentit. Surprise. Il s'attendait à tout sauf à ça. Léger sourire qui apparaît. Et il s'apprête à parler mais se stoppe; elle prend à nouveau la parole. P o u r q u o i ? Bonne question. Mais il a la réponse. Toute bête, toute simple et pourtant presque magique. « Tes yeux...T'avais l'air désespérée quand tu m'as bousculée. » Désespérée, apeurée. Il y aurait beaucoup de mots pour décrire ce qu'il a lu, vu et bien retenu.

(( des flots de mots ))


« J'pouvais pas te laisser là. » Non, jamais. On abandonne pas les princesses, on les sauve. Il continue de la regarder et puis ses mots lui reviennent. La liberté; bonne raison de s'échapper, de sortir, de frôler le danger. Sensation grisante, compréhensible. Combien fois était-il sorti du foyer; l'ado en quête de lune; de vent et de vie. C'était plus joli la nuit. « Et je comprends mais la prochaine fois que tu veux te faire une escape, appelle-moi. » Moi. Inattendu, lui-même se surprenait de ses propres paroles. « Moi ou quelqu'un d'autre, enfin t'as compris. » Ses yeux; le regard, il le détourne. Juste un instant, le temps de reprendre ses esprits. Et le vent se lève un peu; brises et courants d'air qui les percutent. Et il y a cette idée probablement stupide, naïve qui germe en lui. « Tu veux manger quelque chose ? » Il ne fait pas si chaud, il fait noir et elle pourrait avoir envie de poser. De se remettre de sa petite frayeur. Et sous la lumière lunaire, il ne la lâche pas des yeux.



Revenir en haut Aller en bas
member of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1794-poupee-de-chiffon-hyeja
avatar
♢ Messages : 125 ♢ Arrivée : 22/07/2017 ♢ Pseudo : mimi geignarde / rarity ♢ Wons : 195 ♢ Avatar : jinsoul (loona) ♢ Crédits : neo venus

♢ Occupation : privée de sortie depuis sa naissance, elle découvre pleinement la vie depuis le mystérieux décès de son paternel, cette fameuse nuit.
♢ Age : vingts longues années enfermée entre ces murs de verre.
♢ Situation : amoureuse de liberté, mariée à un inconnu.

 (( nuit noire )) - 2hy | Mar 19 Sep - 18:50

Ses yeux, encore ses yeux et toujours ses yeux. Porte de son cœur, bien trop facile de s’immiscer en elle. Livre ouvert, bien trop facile de lire en elle. Il a des mots qui rassurent, des mots qui apaisent. Il avait vu cette détresse, il avait vu cette peur dans ses pupilles, ses iris ont parlé pour elle, ses iris ont manifesté son désarroi face à cette situation nouvelle. Il l’a aidée, il l’a aidée à fuir. Il l’a sauvée. Hyeja ne connaît pas encore bien les rues de la ville, ne soupçonne pas les dangers qui s’y cachent ; ce n’était pas marqué dans ses bouquins. Personne ne l’a prévenue de ce qui pouvait l’attendre dans la nuit noire. Elle a vu la ville avec des yeux innocents, où la mal n’est pas. Habituée à sa chambre dont elle connait les moindres recoins, elle a été lâche dans cette grande ville aux rues formant des labyrinthes. Hyeja était déboussolée, persuadée de s’en sortir sans l’aide de personne, princesse trop confiante. Elle écoute le son de sa voix, elle n’en perd pas une miette. Son ton posé et rassurant, elle apprécie. Surprise de se sentir aussi bien à ses côté, d’être calmer par ses simples paroles. N’est-il pas un inconnu aussi ? Ne devrait-elle pas s’en méfier ? Elle n’en ressent pas le besoin, il a l’air bon, au travers des yeux naïfs de Hyeja. Avait-elle bien cerné l’homme ? Elle l’espérait, elle y croyait. Alors elle s’abandonne à lui, il était sa première connaissance.

(curiosité)

Etre celui qui la fera profiter de sa liberté. Idée plaisante, elle le retient dans un coin de son esprit. Hyeja est curieuse des sensations qu’il pourra la faire ressentir, curieuse de savoir ce qu’il pourra la faire découvrir. Le faible sourire qui courbe les coins de ses lèvres, elle fera appel à lui lorsqu’elle voudra sortir, et non à un autre. Elle prend ses mots au pied de la lettre, s’y attendra-t-il. De ses yeux elle voit les siens fuir, se détourné, son sourire s’affranchit. Sa compagnie lui plait, elle veut en goûter davantage, quitte à ne pas dormir de la nuit. Ce personnage l’intrigue ; elle veut le découvrir, elle veut se découvrir en extérieur. Que pourrait-elle tiré de lui, que pourrait-il tiré d’elle, comment leur duo fonctionnerait, qu’est-ce que cette paire pourrait devenir. Alors elle accepte, elle accepte de prolonger son temps avec lui, elle accepte de faire durer ce rendez-vous fictif, cette idylle illusoire aux yeux des autres.

(jeux de regards)

Alors que leurs paroles volent et  s’envolent dans l’obscurité de la nuit, leurs yeux ne se décrochent de l’autre. L’attirance de l’inconnu, sûrement. Hyeja ne s’en lasse pas ; de ses yeux sur lui, de son regard sur elle, véritable attraction entre leurs orbes. Rien ne perturbe leur univers qu’ils ont créé, rien ne vient percer la bulle qu’ils ont formé. Puis Hyeja hoche la tête et brise une nouvelle fois le silence, celui qui ne les oppresse pas et qui rend ce moment presque magique aux yeux de la belle qui s’aventure dans l’inconnu depuis le début de la soirée. « Tu connais bien le coin ? » Elle replace ses cheveux décoiffés par la brise. « Parce qu’en fait, je ne sais pas du tout où je suis. » peut-être s’en doutait-il, peut-être sera-t-il surpris par sa déclaration, elle qui plus tôt revendiquait savoir où se trouver. Hyeja n’est pas menteuse, seulement trop indépendante. Ses mains ne se triturent plus, elle trouve sa place dans la bulle et peu à peu, elle se sent confiante. Et peu à peu, elle s’ouvre à l’homme dont elle ne connait rien, même pas le nom.




FREEDOM
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
staff of wassup daegu
Voir le profil de l'utilisateur http://w-daegu.bbfr.net/t1919-moon-1204-am
avatar
♢ Messages : 1431 ♢ Arrivée : 29/10/2016 ♢ Pseudo : zicolène is bae. ♢ Wons : 3730 ♢ Avatar : dean la botey (hyuk kwon -bae-) ♢ Crédits : @skate vibe (ava)

♢ Occupation : tatoueur dans une boutique douteuse; mécanicien pour masquer les combines, les deals qu'il fait, l'illégalité.
♢ Age : vingt-deux années d'errance.
♢ Situation : le cœur qui bat mais il ne sait pas pour qui. il n'y a qu'elle pour le faire se questionner.
♢ Yours : kyung nam, joo inho, sato kei, jeon jinsun

 (( nuit noire )) - 2hy | Mar 3 Oct - 22:38



Il y a de l’inconnu avec elle. Il ne connaît pas son nom. Et Hyo, il ne se serait jamais attendu à rencontrer quelqu’un. Sûrement pas elle, encore moins ici. Elle fait tâche dans le décor. Il ne la sent pas du coin. Elle ne sait rien, rien sur ce monde. Les pieds trop aventureux dans la nuit noire. Il ne fallait pas qu’elle s’égare. Les tragédies arrivent vite. Et bien souvent, les héros sont en retard. Mais là, cette fois – ça avait été différent. Demi-tour et le destin qui la remet sur son chemin. Et leurs yeux, les orbes qui ne cessent de se chercher. Ça ferait presque désordre. Pourtant, il n’y a rien de mal. Malsain ? Non. Presque doux comment leurs yeux se cherchent, comment ils se détaillent. Peut-être qu’Hyo a seulement l’impression que c’est réciproque. À vrai dire, il n’en a aucune idée. Sauf qu’elle lui fait passer l’envie d’y réfléchir. Il se concentre sur elle. Ils parlent, l’un après l’autre. Bien sûr des silences se mêlent de leur échange. Pourtant, ils ne gâchent rien. Au contraire même. Il y a comme un sentiment de sécurité. Les paroles qui mettent en garde ; la morale. Et elle semble le comprendre. Alors tout est logique. Elle devrait partir. Il devrait la laisser s’en aller. Pourquoi rester stoïque et se regarder ? Ils ne savent pas, du moins pas lui.

Il y a comme un truc qui l’en empêche.

(( i m m o b i l e ))


Et Hyo, il propose quelque chose de naïf. Il ne sait pas d’où sort cette idée. Peut-être la simple envie de prolonger, de voler du temps avec elle. En sa compagnie. Belle inconnue. Il faut détourner le sablier, qu’il s’arrête un instant. Il y a comme une magie entre eux. Les yeux, toujours eux. Et si Hyo faiblit en détournant le regard, il attend tout de même une réponse. Troublante, voilà ce qu’elle est. A nouveau toute son attention sur elle, il la voit qui hoche la tête. Sourire léger, discret qui se peint sur les lèvres. Les fossettes qui apparaissent, crevasses heureuses. Mais Hyo, il n’est pas très doué avec ça. Il reprend une expression neutre pour lui répondre. Question insensée mais elle ne sait pas. « Oui, ici c’est chez moi. » Simple indication timide. Il l’a vue remettre les mèches volatiles en place. Brise criminelle qui dérange le beau tableau. Et il aurait presque envie de rire à ses mots. Il s’en doutait. Il l’avait lu, vu, su dès leur rencontre ou presque. Il y a comme un calme, une atmosphère douce. Comme si la scène passée, ils l’avaient totalement oubliée. « Je m’en doutais un peu. » Sourire qui lui fait baisser les yeux. « Je sais où on peut aller. T’aimes les ramen ? » Ce n’est pas une folle conversation ou question. Juste une vérification. Il commence à marcher et lui fait signe du regard. Viens. Direction la lumière, l’agitation. Un coin moins solitaire, des ruelles moins désolantes et moins malfamées aussi. Et Hyo, alors qu’ils marchent ensemble ; il se fait une réflexion bête. « Je connais même pas ton prénom. »

(( qui es-tu ? ))



Revenir en haut Aller en bas
 
(( nuit noire )) - 2hy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» travailler de nuit!!!!
» La confrérie de la Dague Noire : Dépôt de logo
» [Résolu] Page noire au démarrage
» La Maison de la Nuit-->Ecole de Vampires, intrigue et meurtres...
» Télécharger depuis 01net nuit gravement à la santé des PC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
wassup daegu. :: DAEGU 대구 :: DONGSEONG-RO 동성로-
Sauter vers: